LE GOUVERNEMENT FRANÇAIS ADAPTE SA STRATÉGIE DE DÉCONFINEMENT, LE PROJET DE LOI « CONFORTANT LES PRINCIPES RÉPUBLICAINS » PRÉSENTÉ EN CONSEIL DES MINISTRES : RÉSUMÉ DE LA SEMAINE

Article, Carousel

Installée pour le tournage du clip de « Pas essentiel », titre de Grand Corps Malade, la façade de l’Olympia a fait le tour des réseaux sociaux. Elle fait en effet écho à l’angoisse ou à la colère des acteurs du monde culturel après l’annonce de la non réouverture des cinémas, des théâtres, des musées… Photo : DR

CORONAVIRUS

Le gouvernement français adapte sa stratégie de déconfinement. Les objectifs que s’était fixé le gouvernement n’ont pas été atteints. Le Premier ministre, Jean Castex, a donc annoncé les nouvelles mesures qui entreront en vigueur dès le 15 décembre, lors d’une conférence de presse, jeudi 10 décembre. Le télétravail reste encouragé. Les déplacements seront de nouveau autorisés, notamment entre les régions. Les Français devront toutefois se soumettre à un couvre-feu de 20 heures à 6 heures. Les contrôles seront renforcés et les déplacements sans raison valable seront sanctionnés d’une amende de 135 euros. Les établissements culturels resteront fermés au moins jusqu’au 7 janvier 2021. Les jauges pour les lieux de culte ne seront pas revues à la hausse. Si le réveillon de Noël est épargné de couvre-feu, la soirée du Nouvel An y’est quant à elle soumise, sans dérogation possible. 

 

L’Agence européenne du médicament (AEM) piratée. Alors qu’elle travaille actuellement sur plusieurs vaccins contre la Covid-19, l’agence a été la cible d’une cyberattaque mercredi 9 décembre. Une enquête a été ouverte. Des documents liés au vaccin de Pfizer et BioNTech ont été piratés. L’AEM doit rendre sa décision au plus tard le 29 décembre sur une autorisation de ce vaccin, déjà approuvé aux Royaume-Uni, à Bahreïn et au Canada. La revue médicale britannique New England Journal of Medicine a d’ailleurs publié un édito concernant ce vaccin dans lequel elle estime que les résultats des essais cliniques prouvent son efficacité. Il permettrait aux personnes vaccinées d’avoir 95 % de chances en moins de contracter le virus par rapport à celles qui ne le seraient pas.

La situation saggrave aux États-Unis. Mercredi 9 décembre, le pays a compté 220 000 nouvelles contaminations, 106 000 nouvelles hospitalisations et déploré 3 000 morts en 24 heures. Plusieurs États se sont reconfinés en début de semaine. C’est le cas de la Californie, l’un de ceux les plus touchés, qui comptait 30 000 nouvelles contaminations mercredi dernier. Les unités de soins intensifs y sont saturées. Cette aggravation de la situation intervient deux semaines après la fête de Thanksgiving qui a généré beaucoup de déplacements familiaux. Au total, c’est plus de 15 millions de personnes qui ont été infectées par la Covid-19 aux États-Unis depuis le début de la pandémie. On y compte 290 000 décès.


La deuxième vague sévit toujours en Europe. Certains pays continuent de maintenir le confinement. D’autres instaurent de nouvelles mesures anti-Covid. Infographie : Hugo Boudsocq/EPJT​.

 Gel des primes dassurance en 2021 pour les secteurs les plus touchés par la crise sanitaire. Un accord a été trouvé entre le gouvernement français et les assureurs qui ont accepté de geler les cotisations des contrats multirisques professionnels pour l’année prochaine. Bruno le Maire, ministre de l’Économie, a précisé que cet accord concernait les entreprises de moins de 250 salariés des secteurs de l’hôtellerie, de la restauration, ainsi que l’événementiel, le tourisme, le sport et la culture. En contrepartie, les compagnies d’assurance devraient échapper à une taxe additionnelle proposée par les sénateurs. Dans un communiqué, le ministère de l’Économie explique même qu’une assurance pandémie pourrait prochainement être mise en place et proposée aux entreprises.

France

Le projet de loi « confortant les principes républicains » a été présenté en Conseil des ministres, le mercredi 9 décembre 2020. Anciennement baptisé loi contre les « séparatismes », le texte a été validé par le Conseil d’Etat malgré quelques réserves quant à la conformité de certaines mesures avec la Constitution. Selon le Premier ministre, Jean Castex, cette nouvelle législation doit armer la République contre l’islamisme politique. Instauration d’un délit contre la haine en ligne, transparence des lieux de culte ou scolarisation obligatoire dès l’âge de 3 ans, ces mesures ne font pas l’unanimité, voire suscitent l’inquiétude. Le projet de loi sera examiné à l’Assemblée nationale début 2021.

Les manifestations contre la loi sécurité globale continuent. Samedi 5 décembre,  les manifestations ont réuni 52 350 personnes selon le ministère de l’Intérieur. La violence de la police, à nouveau décriée samedi, alimente le débat autour de la loi et notamment des images de la police. Toujours mobilisés, les journalistes sont inquiets pour l’exercice de leur métier. Le 3 décembre, l’ONU qui avait déjà fait part de son inquiétude, a demandé à la France de réviser sa proposition de loi, la jugeant « incompatible avec le droit international des droits de l’homme ». La simple réécriture de l’article 24, prévue par le gouvernement, ne suffira pas selon les cinq rapporteurs de l’ONU.

A Tours, les étudiants journalistes se mobilisent pour pouvoir exercer leur métier librement. Photo : Romane Lhériau/EPJT

Les syndicats de police en colère. Après avoir évoqué les violences policières et les contrôles au faciès dans son interview pour Brut, Emmanuel Macron a déclenché un tollé chez les policiers. Alliance et Unité SGP, deux des principaux syndicats, ont appelé à ne plus faire de contrôle d’identité. L’annonce de la mise en place d’une plateforme de signalement de discrimination, gérée notamment par le Défenseur des droits, les froisse particulièrement. Après l’emprisonnement de deux des policiers impliqués dans le passage à tabac de Michel Zecler, les policiers se sentent de plus en plus attaqués. Pour apaiser cette colère, le président a annoncé vouloir réunir « forces de l’ordre, élus et citoyens » en janvier pour améliorer les conditions d’exercice des policiers et gendarmes. Ce « Beauveau de la sécurité » a pour ambition de recréer du dialogue avec les citoyens, en pleine contestation contre la loi sur la sécurité globale. 

Le fichage par les forces de l’ordre étendu. Vendredi 4 décembre 2020, trois décrets du ministère de l’Intérieur, parus en catimini dans le Journal officiel, ont considérablement élargi les possibilités de fichage par la police et la gendarmerie. Auparavant consacré aux informations relatives au terrorisme ( activités politiques et religieuses ), les forces de l’ordre pourront désormais stocker toutes les données sur des personnes « susceptibles de porter atteinte à la sûreté de l’Etat ». « Les opinions politiques, les convictions philosophiques, religieuses, l’appartenance syndicale ainsi que des données de santé révélant une dangerosité particulière » pourront désormais être consignés dans les fichiers policiers. Syndicats, associations et partis politiques de l’opposition ont dénoncé une nouvelle réduction des libertés fondamentales et la CNIL a émis plusieurs remarques sur le sujet.

Deux banques en une, 600 agences en moins. La Société générale a annoncé la fusion de ses deux réseaux de banque de proximité, le réseau éponyme et sa filiale, le Crédit du Nord, le lundi 7 décembre 2020. Cette restructuration vise à réduire le coût de fonctionnement du groupe de 450 millions d’euros en 2025 par rapport à 2019 en fermant 600 agences. Si Sébastien Proto, directeur général adjoint de la Société générale, estime qu’aucun licenciement ne sera contraint, les syndicats sont inquiets. Pour la CFDT du Crédit du Nord, entre 3 000 et 5 000 emplois sont en danger. Un nouveau pas vers une dématérialisation de l’activité bancaire du quotidien alors que les déserts bancaires se multiplient.

Un séisme met un terme à un projet géothermique en Alsace. La préfecture du Bas-Rhin a ordonné l’arrêt des travaux de mise en fonctionnement du site de géothermie entre Vendeheim et Reichstett, le lundi 7 décembre 2020. Un point final pour ce projet de centrale géothermique lancé en 2015 par le leader français Fonroche qui y avait investi 90 millions d’euros. La préfète, Josiane Chevalier, a donc finit par statuer au profit des riverains, inquiets de l’augmentation de l’activité sismique dans la région depuis 2019. Alors que les Strasbourgeois ont été réveillé par un séisme de magnitude 3,5 sur l’échelle de Richter, le vendredi 4 décembre 2020, ces craintes s’étaient démultipliées.

Le site de géothermie de Reichstett inquiète les résidents et la préfecture après les multiples séismes enregistrés dans la région. Photo : Frederick Florin/AFP

Le président égyptien Abdel Fattah Al-Sissi en visite à Paris. Emmanuel Macron recevait lundi 17 décembre son homologue égyptien. Le but de cette visite d’Etat de trois jours : le renforcement de la « coopération bilatérale » entre les deux pays face aux crises du Moyen-Orient. MM. Sissi et Macron ont, entre autres, abordé la crise libyenne, les tensions avec la Turquie et la lutte contre le terrorisme. L’accueil d’Al Sissi à Paris a provoqué la colère de plusieurs ONG. En effet, les méthodes brutales du président égyptien, entre répression violente de l’opposition et contrôle de la presse, sont dénoncés par les militants des droits de l’homme. « Je ne conditionnerai pas notre coopération en matière de défense, comme en matière économique, à ces désaccords » a annoncé le président français. Des images diffusées par la présidence égyptienne, montrant l’accueil en grande pompe d’Al-Sissi par le couple présidentiel français et par la maire de Paris Mme Hidalgo, ont accentué la contestation. 

Monde

LUnion européenne prend une série de mesures. « Deal », c’est le tweet de Charles Michel, président du Conseil européen, après une longue nuit de négociations. Les chefs d’Etat et de gouvernements européens se sont mis d’accord pour réduire d’« au moins 55 % » leurs émissions de CO2 d’ici à 2030. Le plan de relance à 750 milliards d’euros, dont devraient bénéficier les pays touchés par la crise, un temps bloqué par la Pologne et la Hongrie, a finalement été voté. Il sera financé par un emprunt commun. Ces négociations étaient en cours depuis le mois de mars. Dans la même nuit, les dirigeants de l’UE ont également décidé de sanctionner les actions « illégales et agressives » de la Turquie en Méditerranée contre la Grèce et Chypre. Ankara conteste ces mesures.

En mémoire Regina Martinez. Soixante journalistes ont repris les enquêtes inachevées de leur consœur, assassinée au Mexique il y a huit ans. Elle avait été retrouvée morte dans sa salle de bain. Elle enquêtait sur le lien entre les cartels de drogue et le gouvernement de l’Etat de Veracruz. Le président mexicain, Andrés Manuel López Obrador, s’est engagé à rouvrir l’enquête sur les circonstances de sa mort. Avec Forbidden Stories, réseau mondial de journalistes dinvestigation, 25 médias internationaux du « Projet Cartel »  enquêtent sur les violences et les meurtres dont sont victimes les journalistes au Mexique. Depuis 2000, 119 journalistes ont été assassinés dans ce pays.

Trump presque sur le départ. Le président Donald Trump accélère les exécutions avant son départ de la Maison Blanche. Cinq mises à mort sont programmées avant le 20 janvier, une première dans cette période de transition. Autre mesure annoncée, début janvier les sept cent soldats des forces spéciales américaines présentes au Mali plieront bagage. Enfin, dernière mesure qui fait couler beaucoup d’encre, le président pourrait s’accorder une grâce présidentielle, ainsi qu’à tous les membres de sa famille pour éviter des poursuites judiciaires à venir.

Chaque année, le magazine Time élit les personnalités de l’année. Parmi elle,  cette année, une Française. Assa Traoré, et sa lutte contre le racisme et pour la justice, a en effet été nommée « Guardian of the Year». Gitanjali Rao, jeune scientifique de 15 ans, a elle été élue « Kid of the Year ». C’est la première fois que Time distingue une adolescente. Cette jeune Indo-Américaine a notamment inventé un appareil qui permet de détecter rapidement si de l’eau est contaminée au plomb.

Le projet de loi pour la légalisation de l’IVG est à nouveau présenté au parlement argentin. Deux ans après un rejet de la part du Sénat, il est désormais soutenu par le président Alberto Fernandez, au pouvoir depuis un an. C’était même un de ses arguments de campagne. Cette loi prévoit la possibilité d’avorter jusqu’à la quatorzième semaine et a été adopté en première lecture par l’Assemblée nationale. Les anti-avortement comptent sur le Sénat pour retoquer le texte en janvier 2021 comme il l’a déjà fait en 2018. Cette fois-ci, le vote sera beaucoup plus serré. Il pourrait même se jouer à une voix près. À ce jour, la législation argentine n’autorise l’avortement qu’en cas de viol ou de danger pour la personne enceinte.

La victoire de Nicolas Maduro contestée. Le président vénézuelien a repris le contrôle du parlement lors des élections législatives le dimanche 6 décembre. Toute l’opposition ayant lancé un appel au boycott du scrutin, l’abstention a été massive (69 %). Sans suspens, le parti du président sortant, soutenu par la coalition le Grand pôle patriotique, a donc gagné ces élections. Il a obtenu 67,7 % des 5,2 millions de suffrages a annoncé le Conseil national électoral. Le chef de l’opposition, Juan Guaido, a obtenu 18 % des voix.

Nana Akufo-Addo réélu au premier tour. Le président ghanéen a été réélu avec 51,59 % des suffrages le lundi 7 décembre. Le leader du Nouveau parti patriotique âgé de 76 ans entame son second mandat de quatre ans. Son adversaire, John Mahama, a recueilli 47,36 % des suffrages. Son parti, le Congrès national démocratique, conteste les chiffres et envisage de faire appel du résultat. Des violences ont éclaté lors du scrutin, faisant cinq morts. Lélection a été, de manière générale, saluée comme un exemple en Afrique de l’Ouest, région secouée par de nombreuses violences suite à des scrutins contestés, notamment en Côte d’Ivoire ou en Guinée.

 Loisirs

Clap de fin pour Mediapro et la Ligue 1. Le groupe espagnol a officiellement annoncé son retrait du partenariat avec la Ligue de football professionnel (LFP). Mediapro avait racheté les droits de diffusion de la Ligue 1 et de la Ligue 2 pour 820 millions d’euros en 2018. Il les accordait à la chaîne de télévision Téléfoot, lancée en août dernier. Cette dernière continuera de diffuser les matchs jusqu’au 23 décembre. Pour entrer en vigueur, cet accord de sortie doit encore être validé par le tribunal de Nanterre. Mediapro s’est mis sous la protection d’une conciliation judiciaire pour faire face à ses difficultés financières. Une décision définitive devrait être prise entre le 18 et le 21 décembre. 

Incident raciste pendant PSG – Basaksehir. Le mardi 8 décembre, lors de la confrontation de Ligue des champions, un arbitre de touche, Sebastian Colţescu, a été accusé d’avoir utilisé le terme « noir » pour désigner Pierre Webo, entraîneur de l’équipe turque. L’attaquant Demba Ba, scandalisé, s’en est pris à lui. « Vous ne dites jamais “ce blanc”, vous dites “celui-là”. Alors, quand vous parlez d’un homme noir, pourquoi dites-vous “ce noir” ? Vous êtes raciste. » Les joueurs de Basaksehir et ceux du PSG ont refusé de reprendre la rencontre tant que l’intéressé serait encore sur le terrain. C’est la première fois que deux équipes interrompent un match pour cette raison. Kylian Mbappé a immédiatement affiché son soutien à l’entraîneur adverse sur Twitter. « Dites non au racisme. Monsieur Webo nous sommes avec vous. »

Bob Dylan vend tout son catalogue à Universal Music pour 300 millions de dollars (247 millions d’euros). Il s’agit probablement d’un des contrats les plus lucratifs jamais signés. Universal a récupéré tous les droits du catalogue de Bob Dylan, soit près de 600 morceaux. Cela signifie que le travail de l’icône de la protest song appartient désormais à Universal. En revanche, le contrat ne concerne pas les futures chansons de l’artiste. Bob Dylan ne sera sûrement pas le dernier à vendre son catalogue pour une somme en or. En 2020, des dizaines d’artistes ont réalisé la même opération comme Tom DeLonge ou Imagine Dragons. On doit l’essor de ces contrats à l’ère toujours plus verte du streaming, capable de rapporter des sommes massives à leurs détenteurs.

Vendée globe, le point à la 5e semaine de course

L’équipe de France de rugby s’est inclinée face à l’Angleterre le samedi 6 décembre, lors de la finale de la Coupe d’automne des nations. Courageux et solidaires, les joueurs de Fabien Galthié n’ont pas démérité en ne tombant que de trois points (22-19) au terme de deux prolongations. Le premier essai en Bleus contre l’équipe à la rose depuis 2017, marqué par Brice Dulin, n’a rien changé : ce match très disputé s’est joué finalement sur une pénalité d’Owen Farrell. Malgré tout, les joueurs français ont su impressionner les 2 000 spectateurs présents au stade de Twickenham. Cette défaite cruelle sonne comme une promesse pour un effectif qui ne compte que 68 sélections au total.

Society adapte son enquête à succès sur l’affaire Dupont de Ligonnès. Racontée dans ce magazine sur 78 pages, ce phénomène journalistique de l’été 2020, vendus à 400 000 exemplaires, est paru en forme de livre le 9 décembre 2020 chez So Lonely/Marabout. Mais Franck Annese, le patron de So Press, voit encore plus grand. l’enquête  deviendra une série télé grâce à un accord avec la société de production française Federation Entertainment. Invité de France Inter le 7 décembre, Franck Annese a assuré que le produit fini resterait fidèle au travail journalistique originel : « Nous allons être hyper impliqués pour que nous soyons garants de l’éthique et de la déontologie de l’adaptation », a-t-il expliqué.

Le pilote français Sébastien Ogier (à droite) a été sacré champion du monde de rallye WRC le dimanche 6 décembre. A 36 ans, il a été couronné à Monza, en Italie, pour la septième fois en huit saisons. Il a fêté sa victoire en compagnie de son copilote, Julien Ingrassia. Photo: Miguel Medina/AFP

Le Salon du livre jeunesse de Montreuil a dû s’adapter à la Covid-19. Il s’est tenu à distance du 2 au 7 décembre. Les organisateurs ont imaginé trois dispositifs pour leurs visiteurs. Les différentes expositions étaient proposées en plein air, plutôt qu’au sous-sol de la Halle de Paris-Est. Elles étaient ensuite dupliquées pour pouvoir être présentées dans 240 bibliothèques de France. Enfin, le Salon du livre jeunesse les a rendus visibles sur leur chaîne de télévision officielle sous forme de petits modules. « Ce qui manque, c’est la fête ! Mais malgré tout, on a fait retentir la littérature jeunesse dans cette période », a déclaré sur France Inter Sylvie Vassallo, directrice du salon. En 2019, près de 30 000 enfants avaient pris part à l’événement.

L’équipe de France féminine de biathlon remporte la médaille d’argent. Les Bleues se sont classées deuxième dimanche 6 décembre dans le relais dames disputé à Kontiolahti, en Finlande, lors des championnats du monde. Les Françaises ont été devancées par l’équipe suédoise emmenée par Hanna Oeberg. L’Allemagne a complété ce podium, alors que la Norvège, grande favorite, est passée au travers en terminant seulement huitième. Les Bleues ont suivi les traces de leur compatriote Fabien Claude. Il a lui aussi terminé deuxième la veille, lors de l’épreuve de poursuite. C’est le meilleur résultat de sa carrière.

TELEX

Coronavirus. La 54e édition du Salon international de l’aéronautique et de l’espace (SIAE), qui devait avoir lieu au Bourget (Seine-Saint-Denis) en juin 2021 a été annulée. ◊◊◊ France. Allan Kaval, journaliste pour Le Monde, a reçu samedi 5 décembre le prix Albert-Londres 2020, pour ses reportages en immersion dans une prison kurde où sont enfermés les derniers partisans de l’État islamique. – Emmanuel Macron a annoncé mardi 8 décembre la construction d’un nouveau porte-avion à propulsion nucléaire, au cours d’une visite à l’usine Framatome du Creusot, en Saône-et-Loire. – Le Téléthon 2020 en baisse par rapport à 2019. Privé de ses animations sur le terrain, il n’a récolté que 58 millions d’euros contre plus de 74 millions l’an passé. ◊◊◊ Monde. Samedi 5 décembre à Erevan, en Arménie, environ 10 000 personnes ont manifesté pour réclamer la démission du Premier ministre, Nikol Pashinyan. Ce dernier est critiqué pour avoir accepté le cessez-le feu dans le Haut-karabakh, offrant la victoire à l’Azerbaïdjan. – La sonde japonaise Hayabusa-2 a ramené les fragments d’un astéroïde carbonique, six ans après son départ. Au total, elle aura parcouru plus de 5,3 milliards de kilomètres. – Le 6 décembre, pour la première fois, la sonde chinoise Chang‘e 5 a réussi à s’amarrer au module placé en orbite lunaire. Deux jours plus tôt, le drapeau chinois avait été déployé sur la Lune. – Le Maroc s’est engagé à renouer ses relations avec Israël. En échange, le président américain a annoncé jeudi 10 décembre reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental. ◊◊◊ Loisirs. Donald Trump a promulgué le « Rodchenkov Act », loi qui permet de poursuivre pour dopage des athlètes qui ne résident pas aux États-Unis. – La famille de Roald Dahl s’est officiellement excusée pour l’antisémitisme de l’auteur notamment de Charlie et la Chocolaterie. – La Française Jessy Trémoulières a été élue meilleure rugbywomen de la décennie lors de la 20e édition des World Rugby Awards.

 

Pin It on Pinterest

Share This