La Russie envahit l’Ukraine, l’armée française quitte le Mali : le résumé des deux dernières semaines

Article, Carousel

Des militaires ukrainiens se préparent à repousser une attaque russe, près de Lougansk, le 24 février. Photo : Anatolii STEPANOV/AFP

MONDE

Crise russo-ukrainienne : la guerre éclate en Europe. Dans une vidéo diffusée par la télévision d’Etat russe jeudi 24 février vers 4 heures du matin (heure française), Vladimir Poutine annonce l’envoi de troupes militaires dans les régions séparatistes du Donbass, officiellement pour « maintenir la paix ». Alors que l’Ukraine se réveille sous les bombes, une réunion de sécurité de l’ONU est en cours, au même moment, pour tenter d’obtenir la résolution diplomatique de cette crise. En déclarant la guerre à l’Ukraine, Vladimir Poutine ravive de sombres souvenirs en Europe où la paix semblait pourtant acquise.

Carte de la situation militaire en Ukraine au 25 février 2022.

Des sanctions de grande ampleur contre la Russie. L’Union européenne a approuvé jeudi de nouvelles sanctions contre Moscou. Les secteurs de la finance, de l’énergie ou du transport sont visés. Le président russe Vladimir Poutine et son ministre des Affaires étrangères Serguei Lavrov sont visés directement et verront leurs avoirs gelés. Le président américain, Joe Biden, a de son côté annoncé jeudi des sanctions économiques et des restrictions d’importations visant la Russie. Washington va sanctionner quatre nouvelles banques russes et empêcher le financement de grandes entreprises russes sur le marché financier américain. Des oligarques proches de Vladimir Poutine seront également visés.

Les combats atteignent Kiev, la capitale ukrainienne. Une partie des habitants a passé la nuit terrée dans le métro, dans l’espoir d’échapper aux bombardements. Les sirènes ont retenti plusieurs fois ce vendredi pour signifier l’imminence de raids aériens. Des missiles ont atteint la ville, et auraient tué des civils. Le président ukrainien, Volodymir Zelensky, et sa famille ont décidé de rester sur place, alors que des milliers de civils fuient depuis jeudi.  Les forces russes se massent aux abords de la capitale, dans l’objectif de prendre Kiev en étau. Le ministre des Affaires étrangères russe, Serguei Lavrov, a appelé à une reddition du gouvernement ukrainien.

Une femme accompagnée de ses deux enfants fuit l’Ukraine en traversant la frontière slovaque. Des milliers d’Ukrainiens ont quitté leur pays après le départ du conflit avec la Russie, le 24 février. Photo Peter Lazar/AFP

Les réactions internationales se multiplient. L’attaque de la Russie ce jeudi 24 février contre l’Ukraine suscite un vaste élan de soutien à travers le monde. Les dirigeants de l’Union européenne condamnent fermement l’invasion de la Russie et lui reprochent de ramener « la guerre en Europe ». En France, Emmanuel Macron a soutenu les Ukrainiens dans une allocution solennelle. « Nous appuierons l’Ukraine sans hésiter et nous prendrons toutes nos responsabilités pour protéger la souveraineté et la sécurité de nos alliés européens. » Aux États-Unis, Joe Biden a dénoncé une « attaque injustifiée ». Néanmoins, côté chinois, la réaction a été plutôt timide. Pékin invite la Russie et l’Ukraine à faire preuve de « retenue ».

Des conséquences directes sur les prix du blé, du gaz et du pétrole. L’invasion de l’Ukraine par la Russie fait craindre des tensions sur les prix de ces matières premières. Contrairement à certains de ses voisins européens, la France n’est pas un gros importateur du gaz russe et les prix sont bloqués depuis l’instauration, fin 2021, du bouclier tarifaire . Pour le pétrole, les variations sont plus significatives : depuis l’invasion, le baril a atteint 105 dollars (un peu plus de 93 euros)  l’unité pour la première fois depuis huit ans. Concernant le blé, les prix ont eux aussi drastiquement augmenté. Si la France n’est pas importatrice du blé ukrainien, elle reste dépendante de l’huile de tournesol dont l’Ukraine est le premier producteur mondial.

FRANCE

Au Mali, un retrait forcé pour les militaires français. L’opération Barkhane, c’est terminé. Emmanuel Macron l’a officiellement annoncé jeudi 17 février lors d’une conférence de presse. En compagnie du président sénégalais, Macky Sall, de son homologue ghanéen, Nana Akufo-Addo, et du président du Conseil européen, Charles Michel, il a notamment déclaré : « La victoire face au terrorisme n’est pas possible si elle n’est pas portée par l’État lui-même. » L’État français est engagé depuis 2013 pour lutter contre le terrorisme dans la région du Sahel. La junte au pouvoir à Bamako a décidé de se passer définitivement de son aide. Emmanuel Macron a précisé que la France resterait engagée aux côtés des pays du golfe de Guinée et de l’Afrique de l’Ouest.

L’accident de chasse près d’Aurillac prend un tournant politique. Une jeune femme de 25 ans a été tuée par une balle perdue sur le territoire d’une commune située près d’Aurillac (Cantal) le 19 février. La victime se promenait avec son compagnon quand elle a été atteinte par un projectile tiré lors d’une battue. La tireuse présumée, âgée de 17 ans, a été mise en examen du chef d’homicide involontaire, a annoncé le procureur d’Aurillac mardi 22 février. Suite à cet accident, le débat sur la chasse a été relancé en cette période de campagne présidentielle. Plusieurs personnalités politiques, écologistes en tête, ont réclamé l’interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires.

Chômage en baisse, chômeurs en détresse. Dans un tweet, le Comité national des travailleurs privés d’emploi et précaires (CNTPEP) a alerté sur le nombre de radiations de Pôle Emploi en 2021 : 166 400, dont 52 300 au quatrième trimestre. C’est 60 % de plus qu’en 2020. Ces chiffres ont été communiqués en réponse au bilan de l’Insee sur la baisse du taux de chômage en France (hors Mayotte) du quatrième semestre fait le vendredi 18 février.  Sur le papier, le bilan est positif : avec 2,2 millions de chômeurs, le taux de chômage a baissé de 7,4 %. Élisabeth Borne, la ministre du Travail, s’en est même félicitée sur France Inter, parlant d’un « taux de chômage au plus bas depuis quinze ans ». Le nombre de radiations record laisse pourtant une ombre au tableau.

L’État participera à hauteur de 2,1 milliards d’euros à la recapitalisation d’EDF. Bruno Le Maire a fait cette annonce sur les ondes de RTL, vendredi 18 février. Cette somme correspond à la part de 83,9 % de l’État dans EDF qui va augmenter son capital de 2,5 milliards d’euros. « EDF a besoin du soutien de l’État » a précisé le ministre de l’Économie qui a rejeté l’hypothèse d’une nationalisation. L’année 2022 s’annonce difficile pour le géant de l’énergie. En effet, l’entreprise a prévenu qu’elle serait durement affectée par une production nucléaire au ralenti et par les mesures du gouvernement pour limiter la hausse des factures d’électricité. Ces difficultés s’ajoutent à une dette nette de 43 milliards d’euros à la fin de l’année 2021 pour le groupe, sous tension.​ Le conflit russo-ukrainien ne va pas arranger les choses.

Nuvaxovid, cinquième vaccin disponible en France. Le nouveau vaccin anti-Covid, le Nuvaxovid, de la firme américaine Novavax, devrait être disponible en fin de semaine. Élaboré selon une technologie classique et connue, il pourrait convaincre les 4 millions de Français pas encore vaccinés qui n’ont pas voulu recevoir un vaccin à ARN messager. C’est un vaccin « sous-unitaire », élaboré avec la protéine recombinante Spike, sorte de clé permettant habituellement au virus de la Covid-19 d’entrer dans la cellule humaine pour l’infecter. De son côté, le laboratoire pharmaceutique Sanofi a annoncé que son vaccin, basé sur la même technologie que Nuvaxovid, est enfin prêt. L’aval des autorités de santé est attendu pour débuter les premières livraisons.

Condamnation de Nordahl Lelandais pour l’assassinat de Maëlys. Nordahl Lelandais a été condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, assortie d’une peine de sûreté de 22 ans, vendredi 18 février. Il a été jugé entre le 31 janvier et le 18 février pour l’enlèvement, la séquestration et le meurtre de Maëlys, 8 ans, tuée en 2017. Devant la cour d’assises de l’Isère, le maître-chien de 38 ans avait avoué, le 11 février, avoir « donné la mort volontairement » à Maëlys. Plus tôt dans la journée, il avait réitéré ses excuses à la famille de la petite fille mais s’en était tenu à sa version initiale, celle d’un meurtre involontaire.

PRÉSIDENTIELLE

Sprint final pour les parrainages. Les candidats à l’élection présidentielle ont jusqu’au 4 mars pour collecter leurs 500 signatures. Selon la dernière liste mise à jour par le Conseil constitutionnel et publiée jeudi 24 février, 8 hommes et femmes politiques sont déjà assurés d’être sur les startingblock, classés par nombre de parrainages : Valérie Pécresse (LR), Emmanuel Macron (LREM, toujours pas candidat), Anne Hidalgo (PS), Fabien Roussel (PCF), Yannick Jadot (EELV), Jean Lassalle (Résistons !), Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) et Jean-Luc Mélenchon (LFI). Pour les autres, le temps est compté. Certains sont proches du but : Nicolas Dupont-Aignan (457 signatures), Eric Zemmour (415 signatures) et Marine Le Pen (414 signatures). D’autres serrent les dents : François Asselineau (247 signatures), Philippe Poutou (243 signatures) ou encore Christiane Taubira (128 signatures).

Le point sur le mercato politique. Cette campagne électorale est marquée par de nombreux transferts entre les différents candidats. Grande figure de la droite, Eric Woerth, ex-ministre du Budget de Nicolas Sarkozy, a fait part de son soutien à Emmanuel Macron. Du côté de l’extrême droite, c’est Nicolas Bay, porte-parole de Marine Le Pen qui a rejoint le camp d’Eric Zemmour. Mais il n’est pas la seule recrue piquée au camp Le Pen. Stéphane Ravier, seul sénateur du Rassemblement national et président du groupe au conseil municipal de Marseille, rejoint le camp de Reconquête. Autre renfort important : Damien Rieu. Cet ancien militant de Génération identitaire et ex-RN, très influent sur les réseaux sociaux, a également rejoint l’équipe d’Eric Zemmour.

Valérie Pécresse lors de son meeting présidentielle au Zénith de Paris le 13 février 2022. Photo : Alain JOCARD/AFP

Pluie de critiques pour le premier meeting de Valérie Pécresse. La candidate des Républicains s’est exprimée face à 6 000 personnes, dimanche 13 février, au Zénith de Paris. Ce qui devait être le meeting de la relance s’est vite transformé en malaise général. Les postures et les expressions de la candidate ont rapidement été raillés sur les réseaux sociaux avec le hashtag #Pécressedétresse. Au-delà de la forme, le fond de son discours a fait polémique. Valérie Pécresse a mis la barre à droite avec son projet de « Nouvelle France », en utilisant un lexique d’extrême droite : « Pas de fatalité, ni au grand remplacement, ni au grand déclassement. » Des propos qui ont suscité l’inquiétude, au sein même de son camp.

Les programmes à la loupe : l’extension du droit de vote. Les candidats sont nombreux à proposer d’étendre le suffrage à une plus grande partie de la population. À gauche, Yannick Jadot (EELV), Anne Hidalgo (PS) et Jean-Luc Mélenchon (LFI) souhaitent entre autres l’autoriser aux jeunes dès 16 ans. Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo et Fabien Roussel (PCF) veulent également l’accorder aux résidents étrangers pour les élections locales, comme c’est déjà le cas pour les citoyens de l’Union européenne. Fabien Roussel souhaite également l’élargir aux élections européennes. Philippe Poutou (NPA), lui, propose que tous les résidents français puissent voter à toutes les élections.

LOISIRS

La première mannequin atteinte de trisomie 21 égérie de Victoria’s Secret. La célèbre marque de lingerie l’a annoncé le 15 février dernier sur un post Instagram. Âgée de 24 ans, la jeune Portoricaine Sofia Jirau a déjà défilé sur les plus grands podiums du monde comme la Fashion Week de New York en 2020. Elle est aussi la créatrice de sa propre marque de vêtements, Alavett. Sofia Jirau est atteinte du syndrome Down, plus connu sous le nom de trisomie 21. A la suite de l’annonce, elle a reçu une multitude de messages de soutien et elle est devenue une source d’inspiration pour les internautes. 

  

Expositions : Paul Cézanne à Paris et Raymond Depardon à Montpellier. L’atelier des Lumières rouvre ses portes avec l’exposition de Paul Cézanne. Après deux mois de pause, ce sont Les Baigneuses, le Panier de Pommes ou encore Les Joueurs de Cartes qui ont pris place à Paris le 18 février. L’exposition lumineuse se tient jusqu’au 2 janvier 2023. Raymond Depardon expose ses photographies à Montpellier. Intitulée Communes, l’exposition de Raymond Depardon invite à l’exploration de la région montpelliéraine et à la découverte de ses villages. Elle est ouverte jusqu’au 24 avril 2022 au Pavillon Populaire.

Media Crash : le documentaire d’investigation dénonce les pressions sur l’information. Le film réalisé par Luc Hermann (codirigeant de la société de production Premières Lignes) et Valentine Oberti (journaliste à Médiapart) est sorti dans les salles le 16 février. Le documentaire dénonce la concentration des médias dans les mains de quelques milliardaires. Vincent Bolloré est particulièrement pointé du doigt : les deux réalisateurs dénoncent le virage idéologique pris sur CNews et C8 et les pressions exercées sur les journalistes par les détenteurs de médias. Dans une interview à RFI, Valentine Oberti a expliqué l’importance de diffuser ce film à deux mois de l’élection présidentielle française.

La réalisatrice Alice Diop, signe son quatrième documentaire Nous, sorti le 16 février. La cinéaste filme sa banlieue de l’Essonne et défend une France débarrassée des communautarismes.
Victoires de la musique 2022, des absences parmi les nommés. Vendredi 11 février, Clara Luciani et Orelsan ont respectivement remporté deux  et trois catégories parmi les huit possibles de cette 37e cérémonie. Terrenoire, Barbara Pravi et Ben Mazué ont aussi été récompensés. Toutefois, le manque de diversité des Victoires de la musique interroge. Pour la deuxième année consécutive, les catégories rock, musiques urbaines, musiques du monde et électro ont été supprimées. SCH a été récompensé grâce à une nouvelle catégorie, l’album le plus « streamé » de l’année. Dans son discours de remerciement, il a regretté l’absence de rappeurs comme Gazo, Naps ou encore Laylow : « Je vous l’avoue, je suis un peu gêné ce soir de tenir cette Victoire-là dans mes mains, sans les voir ici assis en face de moi. »

La Berlinale dévoile son palmarès. La 72e édition du festival de cinéma, organisée à Berlin, s’est déroulée du 10 au 20 février. Carla Simons a décroché le prestigieux Ours d’or pour son film Alcarras. Cette édition s’est distinguée avec un palmarès quasi-exclusivement féminin. La Française Claire Denis a remporté le prix de la meilleure réalisation pour Avec amour et acharnement. Meltem Kaptan a obtenu le prix de la meilleure interprétation dans Rabiye Kurnaz contre George W. Bush. La meilleure interprétation dans un rôle secondaire a été décernée à Laura Basuki dans Nana. Natalia López Gallardo a remporté le prix du jury pour Robe of Gems tandis que Le Grand prix du jury a accordé sa récompense à Hong Sangsoo pour The Novelist’s Film. 

Gary Brooker, chanteur du groupe de rock Procol Harum, est décédé des suites d’un cancer, samedi 19 février. À 76 ans, le chanteur est resté célèbre pour son tube A Whiter Shade of Pale.

INSOLITE

Des musiques entêtantes pour disperser des manifestants en Nouvelle-Zélande. Des manifestants antivaccins campaient depuis une semaine sur les pelouses du parlement néo-zélandais. Pour les déloger, la police a dû employer une technique bien particulière. Elle a diffusé des musiques entêtantes pour tenter de les assommer et de les disperser. Notamment, les chansons Baby Shark, Macarena et Mandy de Manilow. Mais l’initiative a finalement eu l’effet inverse. Les centaines de manifestants inspirés par le mouvement canadien « convois de la liberté » ont dansé dans la boue et ont riposté en diffusant leurs tubes favoris.

« Blabla caisse » : une caisse au supermarché pour les clients qui ont envie de discuter. À l’inverse des caisses rapides et des clients pressés, plusieurs supermarchés ont mis en place des « blabla caisse ». Elles permettent aux clients de prendre leur temps et même de discuter avec les hôtes et hôtesses de caisse. Après les périodes de confinements se sont succédé, ces caisses ont pour but de recréer du lien social. Conseils de cuisine, discussions autour des enfants, tous les sujets sont les bienvenus. Un impact positif qui profite à tout le monde y compris aux hôtes et hôtesses de ces caisses. 

TELEX

Monde. Crédit Suisse, deuxième groupe bancaire suisse, est mis en cause pour avoir hébergé, pendant des décennies, des fonds illicites ou criminels. C’est une fuite de données portant sur 18 000 comptes bancaires qui a provoqué l’enquête internationale menée par des médias. Le parlement iranien a adopté une déclaration politique pour poser six conditions préalables à la signature d’un accord avec les grandes puissances et faire revivre l’accord nucléaire de 2015. Les parlementaires canadiens ont approuvé le 21 février le recours à une loi exceptionnelle afin d’éteindre le mouvement du « Convoi de la liberté ». La Cour constitutionnelle de Colombie a dépénalisé l’avortement jusqu’à 24 semaines de grossesse, lundi 21 février, une décision sans précédent dans ce pays majoritairement catholique. Les quatre militaires de l’armée française opérant sous la bannière de l’ONU, arrêtés le 21 février en Centrafrique, ont été libérés, a annoncé l’organisation le 24 février. ◊◊◊ France. Le biologiste français François Gros est décédé vendredi 18 février à l’âge de 96 ans. Ancien directeur de l’Institut Pasteur, il a marqué la science par la co-découverte de l’ARN messager. Le parlement a adopté l’allongement de délai de l’IVG mercredi 23 février. Il passe de 12 à 14 semaines de grossesse. ◊◊◊ Loisirs. Le duo emblématique des années quatre-vingts Tears for Fears fait son retour avec un nouvel album « The Tipping Point ».

Pin It on Pinterest

Share This