Le Capitole pris d’assaut par les trumpistes, l’Europe vaccine : résumé de la semaine

Article, Carousel

Les partisans du président américain Donald Trump sont entrés au sein du Capitole le 6 janvier 2021 à Washington, DC. Photo : Saul LOEB /AFP

Monde

Le Capitole pris d’assaut, chaos à Washington. Mercredi 6 janvier, des centaines de militants pro-Trump ont envahi le Capitole à Washington, lieu sacré de la démocratie américaine, sous les yeux ébahis du monde entier. Dans un climat insurrectionnel, les émeutiers ont forcé les barrières et brisé portes et fenêtres pour prendre possession des lieux. Un homme a été immortalisé les pieds sur le bureau de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants. Un autre a été photographié en train de brandir le drapeau des confédérés, symbole de la suprématie blanche et de l’esclavage. Le Congrès, réuni pour confirmer la victoire de Joe Biden, a dû être évacué. Face aux partisans extrémistes, la police du Capitole s’est retrouvée submergée et n’a pas pu empêcher l’assaut. Il a fallu attendre l’arrivée de renforts et notamment de la Garde républicaine pour que le calme revienne en fin de journée. Un policier ainsi que quatre manifestants sont morts. Par ailleurs, un engin explosif a été trouvé et désamorcé au siège du Parti républicain, selon le New-York Times, et un autre à proximité du Capitole selon Associated Press.

 

capture cnn

Des agents de la police du Capitole tentent de repousser les émeutiers en pointant leurs armes dans la salle du Congrès. Photo : Capture CNN/Igor Bobic

« Élection volée » : Donald Trump allume la mèche. « Nous ne renoncerons jamais. Nous ne concéderons jamais la victoire. » Ces mots de Donald Trump, prononcés avant l’intrusion au Capitole, ont résonné comme un défi lancé à ses partisans. Lors d’un meeting, près de la Maison-Blanche, ils ont été galvanisés par le discours de « leur » président dans lequel celui-ci pestait une nouvelle fois contre l’élection « volée par les démocrates ». Resté silencieux au début des échauffourées, le président sortant s’est finalement exprimé sur Twitter et à la télévision en milieu d’après-midi : « Nous devons avoir la paix. Alors rentrez chez vous. Je vous aime. » Si Trump a promis une « transition ordonnée » le 20 janvier prochain, ces événements resteront comme une nouvelle tâche sur sa mandature, exceptionnelle de tous les points de vue.

Joe Biden élu, Trump lâché par les siens. Après une suspension de plusieurs heures due à l’invasion du Capitole, le Congrès a finalement certifié la victoire de Joe Biden à 306 grands électeurs contre 232. Les démocrates peuvent enfin souffler. D’autant que le 5 janvier, leurs deux candidats en Géorgie ont offert la majorité au Sénat. Dans le même temps, plusieurs élus et membres du cabinet Trump ont déclaré envisager d’utiliser le 25e amendement de la Constitution. Celui-ci autorise le vice-président à remplacer par intérim le chef de l’État. De son côté, Nancy Pelosi menace de relancer une procédure de destitution si Mike Pence refuse de déclarer Donald Trump inapte. Déjà fragilisé par les révélations des « Trump Tapes », le président sortant se voit abandonné par nombre d’alliés. Jeudi 7 janvier, Elaine Chao, ministre des Transports, a annoncé sa démission se déclarant « troublée » par l’événement traumatisant du Capitole. Dans la foulée, la ministre de l’Education, Betsy Devos, a jeté l’éponge.

L’Argentine légalise l’avortement. Deux ans après l’échec d’une première tentative, le Congrès argentin a adopté mercredi 30 décembre la loi légalisant l’avortement. Le texte autorisant l’IVG jusqu’à 14 semaines de grossesse a été adopté au Sénat avec 38 voix pour, 29 contre et une abstention. Jusqu’ici, l’avortement n’était permis qu’en cas de viol ou de danger pour la vie de la mère. En Argentine, 38 000 femmes sont hospitalisées chaque année pour complications lors d’avortements clandestins. « Je suis catholique, mais je dois légiférer pour tous, c’est un sujet de santé publique très sérieux » a déclaré le président de centre gauche, Alberto Fernandez, qui en avait fait une promesse de campagne. Avec ce texte, l’Argentine rejoint l’Uruguay, le Guyana, Cuba et la province de Mexico, les seuls à autoriser l’IVG sans condition.

 

Élections sous tensions en Centrafrique. Lundi 4 décembre, l’Autorité nationale des élections du pays a annoncé une victoire provisoire à 53,91 % du président sortant Faustin-Archange Touadéra. Une semaine plus tôt, des groupes armés ont tenté d’entraver le scrutin, pesant sur la participation et la légitimité du vote. Dans certains bureaux, les urnes ont été enlevées et leur contenu brûlé. L’ancien président François Bozizé a été soupçonné par le gouvernement et par la communauté internationale de collusion avec les groupes armés. Celui-ci avait vu sa candidature invalidée début décembre par la Cour constitutionnelle. Le parquet de Bangui a annoncé l’ouverture d’une enquête. Les résultats définitifs de l’élection présidentielle sont attendus le 19 janvier.  

La saga Brexit prend fin. Elle aura duré quatre ans et demi. Après un demi-siècle d’intégration européenne, un accord a été trouvé jeudi 24 décembre entre le Royaume-Uni et l’UE. Celui-ci prévoit le maintien d’un marché libre, sans quotas ni droits de douanes sur les produits. Concernant la pêche, les bateaux européens garderont accès aux eaux britanniques, mais une baisse de 25 % de leurs revenus devra être respectée d’ici 2026. Pour les étudiants, les frais universitaires vont considérablement augmenter, les universités britanniques n’étant plus éligibles au programme d’échanges Erasmus. Depuis le 1er janvier, le contrôle aux frontières a également été rétabli entre le Royaume-Uni et l’Europe. La première ministre écossaise Nicola Sturgeon a exprimé sa volonté d’organiser un nouveau référendum sur l’indépendance de l’Ecosse. Pour rappel, les Écossais s’étaient majoritairement opposés au Brexit lors du vote de 2016.

 

L’Iran enclenche l’enrichissement de son uranium à 20 %. À quelques jours de l’élection de Joe Biden à la tête des États-Unis, l’Iran joue avec le feu nucléaire. Un porte-parole du gouvernement iranien a annoncé le 4 janvier que le pays reprenait son processus d’enrichissement d’uranium à 20 % sur le site souterrain de Fordo. Cette décision, confirmée par l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), viole pourtant l’accord de Vienne sur le nucléaire iranien signé en 2015. Ce dernier limite l’enrichissement de l’uranium du pays à 3.67 % et vise à éviter le développement d’une arme atomique. Alors que les relations avec les États-Unis s’étaient fortement dégradées durant le mandat Trump, Téhéran espère par ce coup de poker inverser le rapport de force avec la nouvelle administration Biden.

 

CORONAVIRUS

Feu vert de la HAS à l’utilisation de deux premiers vaccins. Celui de Pfizer/BioNTech est d’abord autorisé le 24 décembre puis c’est au tour du Moderna le 8 janvier. Selon la Haute autorité de santé (HAS), les résultats des essais cliniques issus des laboratoires sont « satisfaisants ». « Nous confirmons que ce premier vaccin a bien une place dans la stratégie vaccinale, au regard tant de son efficacité que de son profil de tolérance, ce qui est une excellente nouvelle », a déclaré la présidente de la HAS, Dominique Le Guludec. En France, les premières vaccinations ont débuté le dimanche 27 décembre. Certaines personnalités publiques pointent du doigt le retard de la France : « Je considère qu’aujourd’hui on est face à un scandale d’Etat  », dénonce Jean Rottner, président LR de la région Grand Est, particulièrement touchée. Le premier secrétaire du PS Olivier Faure qualifie « d’humiliation pour le pays de Pasteur ». L’Europe a elle aussi débutée sa campagne de vaccination.

 

Infographie : Camille Granjard/EPJT

Tirage au sort de 35 Français chargés de suivre la campagne de vaccination. Le chef de l’État, Emmanuel Macron, a annoncé la création de ce Conseil citoyen, lors de son allocution du 24 novembre 2020. Ce groupe composé de Français « représentant tous les territoires » (30 citoyens et 5 suppléants) est critiqué de toute part par des responsables politiques qui y voient un moyen de « noyer le poisson ». Le panel final, formé le 10 janvier, aura pour mission de partager les interrogations et de dissiper les doutes quant à la campagne de vaccination contre la Covid-19. Le tirage au sort a débuté, lundi 4 janvier, a indiqué le Conseil économique, social et environnemental (Cese) chargé de sa mise en place par Emmanuel Macron.  

Le premier cas en France du variant de la Covid-19 détecté à Tours. Une première contamination à la souche variante du virus, apparue au Royaume-Uni, a été repérée le 25 décembre 2020 dans le pays. C’est un Français, résidant habituellement à Londres, qui a été testé positif à son retour dans l’Hexagone. Il était arrivé le 19 décembre avant d’être pris en charge deux jours plus tard à l’hôpital. Un séquençage a alors été demandé au Centre national de référence des virus des infections respiratoires pour confirmer la suspicion des médecins. Selon plusieurs études britanniques, le nouveau variant du coronavirus est plus contagieux de 50 à 74 % que la souche d’origine. Par précaution, la France a suspendu ses liaisons vers le Royaume-Uni à partir du 20 décembre. Depuis, certains retours sur le territoire français sont permis, à condition de présenter un test PCR ou antigénique négatif. 

200 personnalités de la culture lancent un appel à la vaccination. Cet acte citoyen pour essayer de « sortir de l’impasse » est à l’initiative du comédien et metteur en scène Stanislas Nordey. Jacques Weber, Gérard Jugnot, François Morel, Grand Corps Malade, Nagui ou encore Richard Berry font partie des signataires se disant prêts à se faire vacciner contre la Covid-19. Ces artistes prennent position dans les colonnes du journal Le Parisien, avec l’espoir que la campagne de vaccination permette une sortie de crise. Face à la majorité de Français se montrant réticents vis-à-vis du vaccin, le monde culturel espère pouvoir inverser la tendance. « L’idée m’est venue le 29 décembre, à la suite de l’appel de 200 maires à se faire vacciner », a appuyé Stanislas Nordey. 

Le Conseil d’État valide la fermeture des lieux culturels. La plus haute juridiction française a confirmé, le 23 décembre 2020, la fermeture au vu du contexte sanitaire des théâtres, cinémas, musées et autres lieux d’exposition. Saisi en urgence par les professionnels de la culture, le Conseil d’État a rejeté leurs demandes de réouverture, soulignant le « risque d’augmentation de l’épidémie à court terme ». Cette fermeture porte une atteinte grave à une série de libertés fondamentales selon l’institution, en particulier à « la liberté d’expression et de création artistique ». Sans pour autant que cette mesure radicale ne soit jugée disproportionnée par les sages. Le gouvernement a acté que les établissements actuellement fermés ne rouvriront pas avant février. Par ailleurs, les restaurants et les bars resteront fermés au moins jusqu’à mi-février.  

Couvre-feu avancé à 18 heures pour 6 millions de Français. Depuis le 2 janvier, quinze départements sont désormais soumis à un renforcement du couvre-feu. Principalement situés à lest de l’Hexagone, ces territoires où l’épidémie est la plus virulente connaissent un renforcement des restrictions de déplacement. Le ministère de la Santé a fixé deux critères pour élaborer la liste des départements concernés par la mesure : un taux d’incidence supérieur à 200 et/ou un taux d’incidence des personnes âgées supérieur à 200. Le directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a justifié cette mesure dans les colonnes du Journal du dimanche : « Ce sont des zones où il fait plus froid et où le virus circule donc plus ». Une décision sera prise le 8 janvier afin d’élargir ces mesures à dix autres départements, notamment le Bas-Rhin.

 

Infographie : Alexis Gaucher et Camille Granjard/EPJT

Situation hors de contrôle à Londres et au Royaume-Uni. Les hôpitaux sont menacés d’être « submergés » a expliqué Sadiq Khan, le maire de la capitale britannique, le 8 janvier. « Un habitant sur 30 a maintenant la Covid-19 » à Londres, assure l’élu travailliste. Le nombre de contaminations dépasse les 1 000 pour 100 000 habitants dans la ville où 7 034 personnes sont actuellement hospitalisées. Soit 35 % de plus que durant le pic de la première vague en avril. Parmi elles, 908 ont été placées sous respirateur (+ 42 % entre le 30 décembre et le 6 janvier). Sur les trois derniers jours, 477 personnes testées positives sont mortes dans les hôpitaux de Londres. La cheffe des infirmières du King’s College Hospital de Londres, Laura Duffell, déclare au quotidien The Telegraph : « Nous avons des enfants qui arrivent. Ils n’étaient que très peu affectés lors de la première vague ». Le nombre de nouvelles infections au Royaume-Uni croît de 6 % par jour. Le virus y a fait plus de 78 000 victimes et le pays compte près de 3 millions de cas confirmés.  

Israël et la vaccination : record de rapidité. Une campagne de vaccination en pleine campagne politique, ça pousse à être les meilleurs. Une bonne gestion de la crise sanitaire permettrait de faire oublier le procès pour corruption de Benyamin Netanyahou. Le Premier ministre se représente à l’élection du 23 mars 2021 et est dithyrambique sur l’organisation de son pays : « Nous explosons tous les records. Nous sommes en avance sur tout le monde », ce qui n’a pas empêché les Israéliens d’être confinés pour la troisième fois. Depuis le 19 décembre, 150 000 personnes sont vaccinées par jour selon les autorités. Cela ne concerne pas les prisonniers palestiniens à la demande du ministre de la Sécurité publique israélien. Par ailleurs, l’ONG Amnesty International appelle l’État hébreu à fournir des vaccins aux Palestiniens en territoires occupés. Depuis, Israël aurait remis des doses de vaccin à l’Autorité palestinienne (AP), selon le radiodiffuseur Kan. 

Le Japon ferme ses frontières après la détection d’un variant de la CovidLe pays du Soleil Levant a annoncé, le 23 décembre 2020, qu’il allait temporairement fermer ses frontières aux étrangers ne résidant pas dans le pays. Cette décision fait suite à la détection sur son territoire d’un variant du coronavirus potentiellement très contagieux. L’interdiction a pris effet le 28 décembre pour au moins un mois, a fait savoir le gouvernement dans un communiqué. Les citoyens japonais et les résidents étrangers pourront tout de même continuer à entrer au Japon en montrant un test négatif, soixante-douze heures avant leur voyage et seront placés en quarantaine pendant deux semaines après leur arrivée.   

 

France

Trois gendarmes tués en opération dans le Puy-de-Dôme. Mercredi 23 décembre, à Saint-Just, un homme a ouvert le feu sur des gendarmes qui intervenaient à son domicile. L’homme a tué trois gendarmes et blessé un quatrième avant de prendre la fuite en voiture. Il a ensuite perdu le contrôle de son véhicule et a été retrouvé mort. Le procureur de la République de Clermont-Ferrand, Eric Maillaud, fait état « d’une scène de guerre » avec un individu « extrêmement déterminé à faire un carnage ». Le tireur disposait d’un véritable arsenal à son domicile : un pistolet, un fusil d’assaut, un système de visée laser et quatre couteaux. Pratiquant le tir sportif et ayant fait une courte formation militaire, l’homme était un catholique pratiquant, « voire extrémiste » selon ses propres termes. Un « profil extrêmement inquiétant » selon le procureur.

Les réseaux s’attaquent aux miss. La Normande Amandine Petit a été élue Miss France 2021 lors du centenaire du concours de beauté. En raison de la Covid-19, celui-ci s’est déroulé sans public au Puy-du-Fou. Quelques semaines plus tard en Moselle, une foule est venue soutenir la miss lors d’une séance de dédicaces. Nombreux sont ceux qui ont dénoncé cette situation alors que les commerces et restaurants sont fermés. Sa première dauphine, April Benayoum, a, elle, été victime de propos antisémites sur les réseaux sociaux. Lors de la soirée du sacre elle a annoncé avoir des origines israélienne. Cette présentation lui a valu des commentaires comme « tonton Hitler a oublié de t’exterminer ». Le comité Miss France l’a soutenue et une enquête a été ouverte par le parquet de Paris pour injure à caractère raciste et provocation à la haine raciale.

Rave party de 2 500 personnes à Lieuron. Un « geste politique ». C’est ainsi que les organisateurs de la soirée ont qualifié leur acte dans une tribune publiée sur le site de Libération, mardi 5 janvier. « A toutes celles et ceux qui se demandent pourquoi une telle volonté de faire la fête pour ce nouvel an, la réponse tient en quelques mots : une année de tristesse, d’anxiété et de privations » Organisée le 31 décembre à Lieuron, en Ille-et-Vilaine, la teuf a réuni près de 2 500 personnes dans un hangar. Alors que l’un des organisateurs présumés, un jeune homme de 22 ans, a été incarcéré lundi 4 janvier, les autres têtes pensantes restent « activement recherchées ». Selon le ministère de l’Intérieur, 1 650 amendes ont été distribuées le soir-même. De son côté, le préfet Emmanuel Berthier a ordonné que les participants se confinent pendant une semaine et se fassent tester pour protéger leur entourage.

 

Ce qui a changé au 1er janvier 2021. Infographie : Manon Modicom

Michelin va supprimer jusqu’à 2 300 postes d’ici 2024. Mercredi 6 janvier, le groupe Michelin a annoncé la mise en œuvre d’un « plan de simplification et de compétitivité ». D’ici trois ans, plus de 10 % des 21 000 employés de Michelin vont quitter le groupe. Près de la moitié de ces suppressions de postes auront lieu au siège, à Clermont-Ferrand. Cependant, le président de Michelin, Florent Menegaux, a indiqué qu’il n’y aurait pas de fermeture d’usine et aucun départ contraint. « Nous anticipons environ 60 % de mesures de préretraites et 40 % de départs volontaires, dans le cadre de ruptures collectives. » Pour le syndicaliste Laurent Bador (CFDT), cette décision est « un choc incompréhensible». Le groupe avait déjà supprimé 1 500 postes en 2017.

Peugeot et Fiat Chrysler fusionnent. Les actionnaires de Peugeot Société Anonyme (PSA) et de Fiat Chrysler Automobiles (FCA) ont approuvé la fusion des deux groupes. Le 16 janvier, l’union de ces constructeurs automobiles donnera naissance à Stellantis. Le nouveau groupe, franco-italo-américain, deviendra le quatrième constructeur mondial en termes de véhicules vendus et le troisième en chiffre d’affaires. La fusion va notamment permettre aux marques du groupe de réduire leurs coûts de développement et de construction, ainsi que de renforcer la présence de PSA aux Etats-Unis et de FCA en Europe. La CFDT de PSA salue un projet « qui a du sens », mais émet tout de même des réserves. C’est le PDG de Peugeot, Carlos Tavares, qui prendra la tête du nouveau groupe Stellantis.

Baccalauréat 2021 : des modalités modifiables jusqu’à deux semaines avant l’examen. C’est ce que révèle une ordonnance publiée au Journal officiel le 24 décembre 2020. Cette mesure a été prise afin de s’adapter à la situation sanitaire. Pour cette même raison, Jean-Michel Blanquer a déclaré un mois plus tôt que le baccalauréat 2021 se réaliserait 100 % en contrôle continu. Cette annonce vient déstabiliser un peu plus les élèves de terminale, pionniers de la réforme du baccalauréat. L’année dernière, déjà, leur programme et leurs épreuves de français avaient été modifiées. Les professeurs exigent des précisions.

Cinq militaires tués au Mali en moins d’une semaine. Lundi 28 décembre, trois soldats français ont été tués par une bombe artisanale dans la région des « trois frontières » (sud-est du Mali). Les victimes, le brigadier-chef Tanerii Mauri et les chasseurs de première classe Dorian Issakhanian et Quentin Pauchet, effectuaient une mission d’escorte. Le 2 janvier, deux autres soldats ont été tués, le brigadier Loïc Risser et le sergent Yvonne Huynh, première femme à mourir au Sahel depuis le début du conflit. Là encore, il s’agit d’un attentat par IED (Improved explosive devices), revendiqué par le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), affilié à Al-Qaïda. Le décès de ces cinq militaires porte à 49 le nombre de soldats français morts au Mali depuis le début de l’opération Barkhane en 2013.

Stéphane Guy, licencié de Canal+ pour avoir soutenu son collègue, Sébastien Thoen. Début décembre, ce dernier avait été limogé de la chaîne cryptée après avoir parodié « L’Heure des pros », une émission diffusée sur Cnews – également membre du groupe Bolloré. « Je veux saluer l’ami Sébasien Thoen qui n’a pas eu la sortie qu’il aurait méritée », déclarait en direct, le 5 décembre, le journaliste sportif. Quatre jours plus tard, il est mis à pied. Il est licencié la veille de Noël. La goutte de trop pour une partie des salariés de Canal+. Le 5 janvier, quelques dizaines d’entre eux ont contesté cette décision devant les locaux de la chaîne, masqués et silencieux. « Nous voudrions pouvoir nous exprimer librement, à visage découvert mais le climat de peur qui règne et les intimidations répétées nous en empêchent », écrivait la Société des journalistes du groupe dans un communiqué. Le même jour, l’avocat de Stéphane Guy a fait savoir que son client contestait son renvoi qui, selon lui, « porte atteinte à la liberté d’expression ».

Le PCF a 100 ans. Fin décembre 1920, à Tours, la Section française de l’internationale ouvrière (SFIO) se divisait. Une partie de la gauche choisit l’option révolutionnaire bolchévique, qui deviendra le Parti communiste français. « Bon anniversaire. Aux communistes d’hier et d’aujourd’hui et aussi à ceux de demain », déclarait mi-décembre le secrétaire national du parti, Fabien Roussel. Une célébration résolument tournée vers l’avenir, puisque le député a également prôné une candidature communiste à la présidentielle de 2022 pour « faire vivre des idées qui n’existent pas aujourd’hui ». Actif dans la Résistance, premier parti à présenter des femmes sur ses listes électorales, le PCF a été de toutes les luttes et les progrès sociaux. Cette candidature en 2022 pourrait redonner de la vitesse à un parti qui perd du terrain depuis plusieurs décennies.

Une plateforme pour lutter contre les points de trafic de drogue en 2021. Présentée par Gérald Darmanin, le 21 décembre, cette plateforme fera appel aux citoyens qui pourront dénoncer anonymement les lieux de deal. Cette plateforme a pour objectif d’aider les policiers et « réaffirmer que ce territoire appartient à la République et pas aux dealers » annonce le ministre de l’Intérieur. Alain Doudiès, de la Ligue des Droits de l’Homme, dénonce « une forme de délation qui peut aboutir à des représailles ». À ce jour 3 952 points de deal sont recensés dans l’Hexagone, points que connaissent déjà les forces de l’ordre. Ce que ces derniers voudraient c’est plus de moyens pour faire en sorte qu’une fois démantelés, ces lieux de deal ne se reforment pas.

Loisirs

Un manga sur grand écran détrône Titanic. Le film d’animation Demon Slayer – Le Train de l’infini a engrangé 257 millions d’euros de recettes depuis sa sortie en salles au Japon. L’adaptation du manga éponyme a ainsi battu le record détenu, sur l’archipel, par Titanic et Le Voyage de Chihiro, le 28 décembre 2020. Ces deux mastodonte du box-office, avaient respectivement récolté 206,1 et 249,4 millions d’euros. Les aventures de Tanjiro, un adolescent initié à la chasse aux démons, ont réussi à attirer plus de 24 millions de spectateurs. Une prouesse, en pleine pandémie pour le 7e art japonais. La sortie est prévue pour 2021 en Europe et aux États-Unis. Le pays n’a pas décrété la fermeture de ses salles de cinéma contrairement à la France.

Les handballeuses françaises défaites en finale de l’Euro féminin. Opposée à la Norvège le dimanche 20 décembre, l’équipe de France s’est inclinée 22 à 20 au terme d’une rencontre à suspens. Les joueuses d’Olivier Krumbholz étaient pourtant bien entrées dans la partie (4-2, 7e), avant que les Norvégiennes, favorites, inversent la tendance (4-7, 14e). Les espoirs renaissent à quelques minutes de la fin du match (19-18, 53e), finalement rapidement balayés par le réalisme norvégien. La capitaine Amandine Leynaud et ses coéquipières cèdent donc leur titre continental après avoir été invaincues durant la compétition qui s’est déroulée au Danemark. Les Bleues espèrent bien prendre une revanche cet été lors des jeux Olympiques de Tokyo.

Les personnalités qui nous ont quittés ces dernières semaines, en décembre 2020 et en janvier 2021. Photo et vidéos : Youtube, Wikimédia, Flickr.

Chute historique de la fréquentation des cinémas français en 2020. Selon le bilan annuel du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) publié le 30 décembre, les salles obscures ont enregistré cette année une baisse de fréquentation de 69,4 % dans l’Hexagone. Crise sanitaire oblige, les cinémas ont dû fermer leur porte durant cent-soixante-deux jours sur l’ensemble de l’année 2020. Au total, seulement 65,10 millions d’entrées ont été vendues, contre 210 millions l’an dernier. Le CNC se réjouit cependant du succès des films français qui ont dépassé les films américains en nombre d’entrées, une première depuis quatorze ans. La date de réouverture des salles n’est toujours pas connue.

Netflix met la main au portefeuille. La plateforme de vidéos à la demande prévoit d’investir 15,5 milliards d’euros en 2021. Un montant revu à la hausse de 1,6 milliards d’euros par rapport à l’an dernier. Cette somme sera réservée à la production de films et séries originales. Un véritable moteur pour le développement des entreprises de VOD. Ces 19,3 milliards, annoncés par la banque néerlandaise Bankr, constituent un record au moment où la concurrence se fait de plus en plus rude. En mars 2020 le lancement de la plateforme Disney+ venait s’ajouter aux concurrents du leader mondial, Amazon prime et Apple TV.

Vendée Globe, le point à la 9e semaine de course

Marte Olsbu Roeiseland et Lewis Hamilton désignés Champions des champions Monde 2020 par L’Équipe. Depuis quarante-cinq ans, la rédaction du quotidien sportif décerne annuellement le trophée de la championne des championne, et le trophée du champion des champion. Pour cette année 2020, c’est la biathlète norvégienne Marte Olsbu Roeiseland et ses sept médailles aux Championnats du monde d’Antholz qui a été élue sportive de l’année. La footballeuse française Wendie Renard occupe quant à elle la 6e place du classement. Côté masculin, c’est le pilote de Formule 1 Lewis Hamilton, sacré champion du monde pour la 7e fois, qui remporte le trophée. Le cycliste français Julian Alaphilippe se classe 5e.

La vente de vinyles bat des records un peu partout dans le monde. Durant les fêtes de fin d’année, les États-Unis ont enregistré une hausse record des ventes de vinyles avec plus de 1,84 million d’exemplaires vendus du 17 décembre au 24 décembre. Les « galettes noires » dépassent désormais les traditionnels CD en terme de vente et confirment leur retour en force dans l’industrie musicale. Cette tendance s’est confirmée au Royaume-Uni où 5 millions de vinyles ont été vendus en 2020, soit 10 % de plus que l’an dernier. En France, « Brol » d’Angèle et l’album posthume de Johnny Hallyday sont les vinyles les plus vendus en 2020.

Pour célébrer la nouvelle année, des drones lumineux ont survolé la ville d’Édimbourg en Ecosse. Les images de ce magnifique spectacle ont envahi les réseaux sociaux.

Dernière escale spatiale pour Scotty. Les cendres de James Doohan, décédé en 2005 d’une pneumonie, ont été dispersées au sein de la Station spatiale internationale (ISS). L’acteur incarnait le personnage de Scott Montgomery dans la série culte Star Trek diffusée entre 1966 et 1969 à la télévision. L’urne n’en était pas à son premier voyage puisque des obsèques spatiales avaient déjà été organisées en 2007. Après plusieurs demandes avortées, Richard Garriott, le premier touriste envoyé dans l’espace, est parvenu à honorer la dernière volonté du comédien. Il a réussi à transporter, en toute discrétion, une partie des cendres de James Doohan dans le module Colombus de l’ISS.

TELEX

Monde. La justice britannique refuse l’extradition vers les Etats-Unis de Julian Assange, fondateur de Wikileaks. La Chine a ratifié un traité d’extradition avec la Turquie facilitant le retour des Ouïghours soupçonnés de « terrorisme ». En Arabie Saoudite, la militante des droits humains Loujain al-Hathloul a été condamnée à cinq ans et huit mois de prison pour « diverses activités prohibées par la loi antiterroriste ». Durant l’année 2020, 50 journalistes ont été tués et 7 sur 10 l’ont été dans des pays en paix, selon le bilan annuel de Reporters sans frontières. La Turquie condamne le journaliste Can Dündar à 27 ans de prison. En 2015, il avait révélé un trafic d’armes entre les services secrets turcs et des factions syriennes. Dans une vidéo, Alexeï Navalny affirme avoir piégé un agent du FSB ayant participé à son empoisonnement. Dans le même temps, la Russie ouvre une enquête contre Navalny pour « fraudes à grande échelle ». ◊◊◊ Coronavirus. Le Royaume-Uni autorise le vaccin AstraZeneca/Oxford. En Chine, la « journaliste citoyenne » Zhang Zhan a été condamnée à quatre ans de prison après avoir couvert l’épidémie de Covid-19 à Wuhan. Un laboratoire de Marseille a installé un  « testodrome » en plein centre-ville, 1 500 personnes par jour peuvent y venir se faire tester. ◊◊◊ France. Selon Météo France, l’année 2020 a été la plus chaude enregistrée en France depuis 1900, avec une valeur moyenne de 14 °C. Le dérèglement climatique montre des signes inquiétants avec une multiplication des catastrophes naturelles en 2020. Dans la nuit du 3 au 4 janvier, 67 tombes du cimetière municipal de Fontainebleau ont été profanées, taguées de croix gammées. ◊◊◊ Loisirs. La plateforme Steam a battu son propre record d’utilisateurs en simultané, dimanche 3 janvier 2021, avec 25 millions de joueurs connectés. La « mission Stéphane Bern » a dévoilé ses dotations jeudi 7 janvier 2021, avec plus de 15 millions d’euros accordés à la restauration de monuments. Le 39e album d’Astérix sortira le 21 octobre 2021, selon l’annonce de son scénariste Jean-Yves Ferri.

Pin It on Pinterest

Share This