L’UE prévoit des vaccins contre la Covid-19 pour mi-décembre, ouverture du procès de Jonathann Daval : résumé de la semaine

Article, Carousel

Photo Pixabay

CORONAVIRUS

L’Europe prévoit des vaccins pour mi-décembre. « Si nous disposons de plusieurs vaccins, nous ferons le choix de ceux qui nous paraissent les plus sûrs et les plus efficaces », annonçait Olivier Véran, ministre de la Santé, le dimanche 15 novembre. Il s’exprimait sur les nouveaux résultats engageants publiés ces derniers jours au sujet de potentiels vaccins contre le coronavirus. L’Union européenne a annoncé ce vendredi 20 novembre qu’elle pourrait donner son feu vert à certains d’entre eux pour une commercialisation dès la mi-décembre. Un contrat de précommande a déjà été signé entre l’UE et cinq laboratoires : AstraZeneca (Suédois), Johnson & Johnson (Américain), Sanofi-GSK (franco-britannique), Pfizer/BioNTech (américano-germanique) et CureVac (Allemand). Des négociations sont en cours avec Novavax, producteur du vaccin de la biotech américaine Moderna, efficace selon eux à 94,5 %. 

 

 

 

 

Les commerces « pourront rouvrir le 1er décembre dès lors que les indicateurs sanitaires s’améliorent […] et nous sommes sur la bonne voie », assurait Jean Castex aujourd’hui 20 novembre devant la presse. D’après LCI, le nouveau protocole pour les commerces devrait prévoir une jauge unique d’une personne pour 8 mètres carrés, au lieu d’une pour 4 mètres carrés actuellement. Il n’y aura pas de différenciation pour les commerces en dessous et au-dessus de 100 mètres carrés. Par ailleurs, le gouvernement étudierait la possibilité d’élargir les horaires d’ouverture au dimanche. De même, la prise de rendez-vous dans les commerces serait préconisée mais non obligatoire. Ce nouveau protocole doit encore être validé par le Haut Conseil de la santé publique.

Lettre ouverte des maires pour les quartiers populaires. Une centaine d’élus ont interpellé Emmanuel Macron, samedi 14 novembre, sur l’impact de la crise économique et sanitaire sur ces quartiers. Ils demandent qu’un milliard d’euros du plan de relance soit consacré à ces territoires prioritaires afin de lutter contre « un autre virus se développe dans nos quartiers et même au-delà : celui du décrochage à la République ». La date de publication de cette lettre est symbolique puisque, le 14 novembre 2017, le président annonçait à Tourcoing un plan de mobilisation nationale pour les quartiers populaires. Mais ces maires lui reprochent de n’avoir pris « aucune mesure ambitieuse […]  pour répondre à la détresse sociale et économique qui frappe [leurs] communes ».


Face à la deuxième vague, plus violente que la première pour certains, les pays d’Europe prennent de nouvelles mesures. La Suède change radicalement de stratégie.

Le coronavirus serait présent en Italie depuis septembre 2019. L’institut national du cancer italien a publié les résultats de ses travaux menés entre septembre 2019 et mars 2020.  Ils concluent que des premiers patients auraient été infectés en Lombardie dès septembre, soit cinq mois avant les premiers cas de la Covid-19 officiellement recensés. Sur 959 patients qui se faisaient dépister d’un cancer des poumons, 11,6 % avaient des anticorps contre le coronavirus avant février. Les premiers cas officiellement déclarés à Wuhan ne datent eux que d’octobre 2020. Cette découverte vient donc questionner la réelle date des premières contaminations.

Semaine noire pour l’Amérique Latine. Le Mexique a dépassé la barre du million de contaminations en début de semaine. Aujourd’hui, vendredi 20 novembre, le pays est le quatrième à franchir la barre des 100 000 décès après les États-Unis, le Brésil et l’Inde. Il est cependant le onzième pays au monde en terme de nombre de décès pour 100 000 habitants. Au Brésil, le gouvernement n’a toujours pas de positionnement clair face au coronavirus alors que le pays est le plus endeuillé du continent (168 000 décès) devant le Mexique et l’Argentine. Dans ce dernier pays, l’exécutif a annoncé une prolongation de la quarantaine le 6 novembre et ce au moins jusqu’au 29 novembre prochain. La situation s’est détériorée avec plus de 133 000 nouveaux depuis le 5 novembre. L’Argentine est donc devenue le deuxième pays le plus contaminé du continent sud-américain après le Brésil.

France

Le dernier jour du procès de Jonathann Daval s’est ouvert ce vendredi 20 novembre. Il a reconnu avoir volontairement donné la mort à son épouse Alexia en 2017 lors d’une violente dispute conjugale. « J’ai pété un câble, ça m’a mis hors de moi. » L’informaticien de 36 ans s’est de nouveau présenté devant les assises de Haute-Saône, à Vesoul, après avoir fait un malaise la veille en pleine audience. Le juge lui demandait alors de préciser les circonstances du drame. Il comparaît depuis lundi pour « meurtre sur conjoint », fait pour lequel il risque la réclusion à perpétuité. Peu avant le malaise de l’accusé, les parents d’Alexia ont évoqué à la barre « vingt-neuf ans de bonheur, trois mois de tromperie et trois ans de douleur ». La mère a conclu en souhaitant « un bon séjour en prison » à Jonathann Daval. Le verdict sera rendu le 21 novembre.

Hausse des violences conjugales. Le service de la statistique du ministère de l’Intérieur a annoncé une hausse de 16 % des signalements concernant des violences conjugales en 2019. Les victimes sont des femmes à 88 %, cette proportion est relativement stable depuis 2018. Le ministère explique cette hausse comme un effet positif du Grenelle des violences conjugales il y a un an. Celui-ci aurait incité les victimes à porter plainte et les services de sécurité à mieux les recevoir. Le journal Le Monde nuance cette affirmation en mettant en avant le morcellement du budget alloué par le gouvernement pour la lutte des violences conjugales. Elisabeth Moreno, la ministre chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes, a annoncé qu’une hausse de signalement a déjà été constatée pendant ce second confinement. Elle rappelle que les personnes violentées n’ont pas besoin d’attestation pour quitter le domicile et se protéger.

Le projet de loi Sécurité globale fait débat. Porté par La République en marche (LRM) et le groupe Agir, il recèle une kyrielle de mesures sécuritaires. L’article 24, le plus contesté, prévoit l’encadrement de la diffusion d’images des policiers et gendarmes. Il modifie la loi de 1881 sur la liberté de la presse. En cas de non-respect, un an de prison et de 45 000 euros d’amende sont encourus. Cette loi vise à protéger « l’intégrité physique ou psychique » des gendarmes et policiers en empêchant la diffusion d’image permettant de les identifier. Il a été adopté en première lecture à l’Assemblée nationale aujourd’hui, 20 novembre.

"Manifestation"

Manifestation le 17 novembre près de l’Assemblée nationale contre l’interdiction d’utiliser des images de policiers. Photo : Mathilde Maulat

Le projet de loi contre les séparatismes religieux a été présenté au Conseil d’État. Au travers de cinquante-sept articles, le gouvernement  vise à renforcer le contrôle des associations, des cultes, des établissements scolaires hors-contrats et réformer, quelque peu, la loi de 1905. Ce texte a été pensé de longue date mais a été remodelé depuis les récents attentats. En plus d’avoir changé de nom, le « projet de loi confortant les principes républicains » prévoit le délit de « mise en danger d’autrui par divulgation d’informations personnelles » suite à l’attentat de Samuel Paty.

Plusieurs villes ont autorisé les rassemblements catholiques le dimanche 15 novembre, malgré la mise en garde vendredi soir du ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin. Une manifestation a eu lieu à Bordeaux devant la cathédrale Saint-André, rassemblant plus de 300 croyants. Cet appel à la mobilisation a été lancé par Familles chrétiennes et le mouvement catholique traditionaliste Civitas. Plusieurs autres métropoles, comme Nantes, Strasbourg ou Rouen étaient concernées. Ces actions font suite à une pétition lancée par six étudiants, nommée « pour la messe » et demandant au président de la République, Emmanuel Macron, la réouverture des célébrations catholiques publiques. Celle-ci a rassemblé près de 105 000 signatures depuis le 30 octobre.

Le CCIF dans le collimateur du ministre de l’Intérieur. Gérald Darmanin a notifié, ce jeudi 19 novembre, le Collectif contre l’islamophobie de France (CCIF) d’entamer une procédure de dissolution. À la suite de l’assassinat de Samuel Paty, le ministre de l’Intérieur l’accuse d’être une « officine islamiste œuvrant contre la République ». Le collectif a « désormais huit jours pour faire valoir ses observations », a t-il ajouté dans un tweet.

Le procès de l’attentat du Thalys s’est ouvert le lundi 16 novembre. L’accusé, Ayoub El-Khazzani a d’abord reconnu l’ensemble des faits reprochés et s’est excusé auprès des victimes. Il est ensuite revenu sur sa déclaration. Il explique désormais qu’il voulait tuer des soldats américains en représailles aux bombardements en Irak et en Syrie et n’avait pas l’intention de massacrer les passagers du train. Il était pourtant armé d’une kalachnikov et de près de 300 munitions. De plus, il n’avait aucun moyen de connaître la présence d’américains dans le train ce jour-là ni de les reconnaître puisqu’ils étaient en civils. Selon le parquet national antiterroriste, l’assaillant avait reçu ses instructions du jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, cerveau des attentats du 13 novembre 2015, avec lequel il avait séjourné en Syrie. Le verdict devrait être rendu le 18 décembre.

Les sapins de Noël sont autorisés à la vente à compter de ce vendredi 20 novembre. Un décret paru jeudi au Journal officiel les intègre à la liste des produits « essentiels ». La vente est valable « sous réserve, pour les établissements qui ne peuvent accueillir de public, qu’elle soit réalisée dans le cadre de leurs activités de livraison, de retrait de commandes ou en extérieur », précise le texte. Cela veut dire que les fleuristes, les jardineries, les magasins de bricolage ou les grandes surfaces peuvent désormais vendre leurs arbres, s’ils sont présentés en plein air. Cette annonce est une bouffée d’air frais pour les pépiniéristes. Entre 6 et 7 millions de sapins sont vendus chaque année. La filière sapin représente jusqu’à 5 000 emplois en période de fêtes. 

Monde

Donald Trump multiplie les recours en justice pour contester la victoire de Joe Biden. Son camp a initié au moins 17 actions en justice, selon Associated Press. Lécart entre les deux candidats ne cesse pourtant de se creuser. Des milliers de partisans pro Trump ont manifesté samedi 14 novembre à Washington entre la Maison Blanche et la Cour suprême pour dénoncer un vol électoral et réclamer un décompte légal. Pennsylvanie, Michigan, Nevada… aucun des recours du camp Trump dans l’un de ces États clés n’a abouti. Si Donald Trump fait de la résistance, Mike Pompeo, son secrétaire d’État, a entamé lundi 16 novembre une tournée diplomatique d’adieux en Europe et au Moyen-Orient.  

 

Une famille pro Trump manifeste. Photo : JoLynne Martinez / Flickr

Quinze pays dAsie et du Pacifique ont signé un accord de libre-échange autour de la Chine. Cet accord a été conclu dimanche 15 novembre lors de la clôture d’un sommet virtuel de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (Asean). Il devient laccord commercial le plus important du monde en terme de PIB puisque les États signataires rassemblent à eux tous 30 % du PIB mondial et plus de 2 milliards d’habitants. Ce pacte vise à instaurer une grande zone de libre-échange entre les dix Etats de l’Asean (Indonésie, Thaïlande, Singapour, Malaisie, Philippines, Vietnam, Birmanie, Cambodge, Laos, Brunei) économiquement très affaiblis par la crise sanitaire et la Chine, le Japon, la Corée du Sud, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

Dominic Cummings, linfluent conseiller de Boris Johnson, démissionne. Ce départ surgit en pleine lutte de pouvoir au sein de Downing Street. La tête pensante de la campagne en faveur du Brexit et l’un des plus proches conseillers du Premier ministre britannique a fait ses cartons, vendredi 13 novembre. Il sagit d’un tournant dans le mandat de Boris Johnson, selon la presse britannique. Son départ fait suite à la démission, deux jours plus tôt, de Lee Cain, directeur de la communication du Premier ministre. Leur démission intervient alors que les négociations entre Londres et Bruxelles pour tenter de conclure un accord sur leurs futures relations commerciales sont encore en cours. 

Des frappes aériennes ont visé l’ambassade des États-Unis à Bagdad. L’attaque a eu lieu mardi 17 novembre et personne ne l’a revendiquée. Fuad Hussein, le ministre irakien des Affaires étrangères, l’a qualifiée d’acte terroriste. On suppose que les factions irakiennes pro-Iran sont à l’initiative de l’attaque. Le même jour, Christopher Miller, le nouveau secrétaire américain à la Défense par intérim, a annoncé que les États-Unis allaient retirer 500 de leurs soldats en Irak. Fuad Hussein a d’ailleurs déclaré qu’après leur départ, les opérations de combat de la coalition contre le groupe Etat islamique (EI) prendraient officiellement fin. L’EI est toujours actif dans le nord de l’Irak. 

Au Pérou, Fernando Sagasti devient le troisième chef de l’État en une semaine. Le député centriste a été désigné lundi 16 novembre par le Parlement péruvien, après une semaine de chaos politique qui a provoqué la destitution du président Martín Vizcarra et la démission de son successeur, Manuel Merino. Plusieurs manifestations réprimées par les forces de l’ordre ont secoué le pays, faisant deux morts et une centaine de blessés. « Ce qui manque à notre pays en ce moment, c’est la confiance. Faites-nous confiance, nous agirons comme nous le disons », a déclaré le nouveau président qui prendra officiellement ses fonctions mardi.

Pas de nouveau gouvernement libyen. Lundi 16 novembre, les pourparlers sur la formation d’un nouveau gouvernement libyen ont été reportés. La veille, les participants au forum de dialogue politique libyen réunis à Tunis s’étaient accordés sur l’organisation d’élections législatives et présidentielles le 24 décembre 2021. Le nouveau gouvernement doit être consensuel et unifié pour superviser ces élections, selon Stéphanie Williams, envoyée spéciale intérimaire des Nations Unies en Libye. Ces discussions s’annonçaient laborieuses bien avant le début du dialogue libyen en Tunisie compte tenu des divergences entre les différentes parties prenantes au conflit. 

Première mission opérationnelle de SpaceX vers la Station spatiale internationale. Trois astronautes américains de la Nasa, Michael Hopkins, Victor Glover et Shannon Walker et le japonais, Soichi Noguchi, ont décollé à bord d’une fusée SpaceX, dimanche 15 novembre. Il aura fallu neuf ans pour certifier la capsule de la fusée. Elle a été lancée depuis le centre spatial Kennedy en Floride avec un jour de retard, suite aux conditions météorologiques défavorables. Cette première mission opérationnelle de six mois met fin au monopole spatial de la Russie, seul pays à avoir envoyé les cosmonautes vers l’ISS depuis 2011.

 

Loisirs

Emmanuel Macron annonce de nouvelles aides en faveur du sport. Mardi 17 novembre, le gouvernement a annoncé un plan d’urgence pour aider le monde sportif, impacté par la crise sanitaire. Le chef de l’État a promis une nouvelle enveloppe de 400 millions d’euros, à destination des salles de sport et des secteurs professionnels et amateurs. Il a également évoqué une possible reprise du sport en club pour les mineurs dès le mois de décembre, avec un protocole sanitaire renforcé. Autre annonce, un « pass sport » sera mis en place l’année prochaine pour aider les jeunes à pratiquer une activité sportive. De plus, l’Elysée a indiqué qu’il ne devrait pas y avoir de spectateurs dans les stades avant 2021.

Les quatre équipes qui s’affronteront pour le Final Four de la Ligue des nations dévoilées. La Belgique, l’Espagne et l’Italie rejoindront la France en phase finale de la compétition. L’équipe de France s’est sélectionnée en premier pour la grande finale, en battant le Portugal et la Suède. Comme les Bleus, la Belgique termine avec cinq victoires en six rencontres de Ligue des nations. Néanmoins, Il faudra attendre le 3 décembre 2020 pour savoir quelle équipe affrontera la France en demi-finale. Ce Final Four aura lieu en Italie et désignera le successeur du Portugal, vainqueur de la première édition. Les demi-finales sont prévues les 6 et 7 octobre 2021.

PR_RBL-TOT

 

Les Français se sont imposés 1-0 contre le Portugal. Ils accèdent au dernier carré de la Ligue des Nations. Photo : Steffen Prößdorf

Certains théâtres réinventent leur offre et passent au digital. La Comédie-Française à Paris ou encore l’Improvidence à Lyon proposent désormais du contenu en direct ou en replay sur leurs sites et leurs réseaux sociaux. Pour maintenir son activité, la Comédie-Française a mis en ligne sur sa chaîne YouTube des lectures d’œuvres, des émissions hebdomadaires, ainsi que des temps de discussion entre comédiens et internautes. D’autres donnent même la possibilité d’assister à des représentations en direct, gratuites ou payantes. Les théâtres redoublent d’imagination pour continuer leur activité et garder le contact avec le public.

Le Centre Pompidou lance son nouveau site et propose des visites virtuelles aux internautes. Les visiteurs 2.0 pourront consulter l’intégralité des 120 000 œuvres de l’institution, soit la plus grande collection d’art moderne et contemporaine d’Europe. L’objectif de ce nouveau site est avant tout de « rendre accessible la culture au plus grand nombre » selon son président, Serge Lasvignes. Le centre a également profité de cette occasion pour lancer son nouveau média en ligne, Le Magazine, qui propose des entretiens avec des artistes et des éclairages sur les expositions. Le site diffusera en avant première une visite guidée de Chagall, le passeur de lumière, exposition du Centre Pompidou Metz, ce samedi 21 novembre, à 11 heures.

Le festival Ici Demain maintient son édition 2020 en ligne. Du 20 au 22 novembre, l’établissement culturel de la ville de Paris, FGO-Barbara, organise la première édition de son festival destiné aux artistes musicaux émergents et à la création contemporaine. Les concerts seront présentés en direct sur Twitch, Youtube et Facebook. Au programme : de la pop, du rock, de la soul et de la danse.

La saison 4 de la série Netflix The Crown est sortie dimanche 15 novembre. Les nouveaux épisodes sont marqués par l’arrivée de deux personnages iconiques, Lady Diana et Margaret Thatcher. La série retrace la vie de la reine Élisabeth II. La dernière saison n’a cependant pas totalement plu à la principale intéressée. Selon la journaliste spécialiste de la royauté britannique, Emily Andrews, plusieurs proches de la famille royale ont déclaré que celle-ci ne supportait plus les « mensonges pernicieux » et les « fausses représentations » de la série anglaise. Il en faudra plus pour arrêter The Crown, qui a d’ailleurs été renouvelée pour une cinquième saison, disponible en 2022.

 

Au 13e jour de course du Vendée Globe, le Britannique Alex Thomson conserve sa première place, suivi par Thomas Ruyant, Charlie Dalin, Jean Le Cam et Louis Burton. En dernière position, le Français Jérémie Beyou est loin derrière, contraint en début de course à faire demi-tour pour réparer son bateau.

TELEX

Coronavirus. Une quinzaine de lycées franciliens vont recevoir des tests antigéniques, dès le lundi 23 novembre 2020, pour tester rapidement et efficacement les élèves et le personnel. ◊◊◊ Monde. Le New York Times a révélé que Donald Trump aurait envisagé de mener des frappes contre un site nucléaire iranien après qu’un rapport de l’AIEA a indiqué que Téhéran continuait d’accumuler de l’uranium – Dans le cadre des négociation sur le Brexit, Londres accepte de reconnaître une partie de la régulation financière européenneEnviron 1 000 personnes ont été arrêtées le 15 novembre 2020 à Minsk, la capitale biélorusse, à la suite d’une manifestation en réaction à la mort de l’artiste et opposant, Roman Bondarenko – Maia Sandu, ex-Première ministre de Moldavie et candidate pro-européenne, est devenue la première femme à accéder à la présidence de son pays, le dimanche 15 novembre 2020. ◊◊◊ France. Le tueur en série Michel Fourniret a été hospitalisé après avoir été retrouvé inanimé suite à un malaise dans sa cellule de la prison de Fresnes, le vendredi 20 novembre 2020 – Un hommage national a été rendu à Sébastien Botta, officier mort dans le crash d’un hélicoptère au Sinaï, le lundi 16 novembre 2020 aux Invalides. ◊◊◊ Loisirs. Le comédien Michel Robin, sociétaire de la Comédie-Française et second rôle dans de nombreux films de cinéma ou de télévision, est mort à l’âge de 90 ans, le mercredi 18 novembre 2020 – Le mardi 17 novembre 2020, Barack Obama a donné une interview exclusive à France 2, à l’occasion de la sortie du premier tome de ses mémoires, Une terre promise.

Pin It on Pinterest

Share This