GUILLAUME PELTIER

« À partir du moment où une association prône l’islam politique, elle n’a plus le droit de cité dans notre pays »

Invité sur Europe 1 le 13 avril 2021, le député LR Guillaume Peltier a appelé le président de la République à « prendre ses responsabilités » quant aux associations qui ont refusé de signer la « Charte des principes pour un islam de France ». Il a déclaré qu’« à partir du moment où une association prône l’islam politique, elle n’a plus le droit de cité dans notre pays ».

Mais « prôner un islam politique » ne fait pas partie des motifs légaux permettant au gouvernement de prononcer la dissolution d’une association, rappelle le site de fact-checking des Surligneurs. L’État doit prouver que l’association visée incite au terrorisme, à la discrimination, la haine ou la violence. Ces seules notions juridiques permettent de dissoudre une association, pour protéger la sûreté publique.

 

Les propos de Guillaume Peltier sont donc faux.

Pour lire l’article des Surligneurs en intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest