JEAN-LUC MÉLENCHON

« Cent candidats La République en marche ont [dépassé] le plafond autorisé pour les dépenses de campagne. Par conséquent, on doit s’attendre à ce qu’il y ait un nombre d’élections partielles plus important que ce qu’on a connu par le passé »

Lors d’un discours devant ses partisans, le chef de file de la France insoumise s’est appuyé sur un article du Canard Enchaîné pour affirmer que cent candidats La République en marche avaient mutualisé leurs dépenses de campagne, ce qui a conduit à une réduction de la facture totale de leurs dépenses de campagne. Cependant, la Commission a estimé que ce système avait donné lieu à des rabais trop importants et a invalidé les factures, gonflant leur montant global jusqu’à faire dépasser le plafond autorisé aux cent candidats élus. Jean-Luc Mélenchon a ensuite assuré que cela allait conduire à des élections partielles mais le député s’avance quelque peu puisque les cent députés ne vont pas nécessairement être déclarés inéligibles et pourraient simplement rembourser de leur poche ces dépenses supplémentaires.

Pour visionner la rubrique fact-checking de l’émission « C à Vous » sur France 5, c’est ici :

Pin It on Pinterest

Share This