AGNÈS PANNIER-RUNACHER

« [Depuis la COP21] nous avons, à peu près, multiplié par dix le nombre d’immatriculations de véhicules électriques »

La ministre déléguée chargée de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, était invitée mardi 2 novembre 2021 sur CNews. Alors que la COP26 battait son plein à Glasgow, la ministre a indiqué que depuis la COP21 cinq ans plus tôt « nous avons, à peu près, multiplié par dix le nombre d’immatriculations de véhicules électriques ».

L’équipe du « Vrai du faux » de France Info a voulu fact-checker cette information. Pour cela, les journalistes ont consulté les chiffres du Comité des constructeurs français d’automobiles. Selon ces données, l’année de la COP21 parisienne, en 2016, ce sont 22 000 voitures électriques qui ont été immatriculées en France. En comparaison, 122 000 véhicules électriques ont été vendus en 2021 pour l’instant. De 122 000 à 22 000, le nombre d’immatriculations a donc été multiplié par cinq et non par dix. Une hausse à relativiser car les véhicules électriques « restent minoritaires en France » avec 15 % des ventes en 2021 contre 41 % en essence et 15 % en gazole. Le « Vrai du faux » indique également que lorsque l’on additionne l’augmentation des immatriculations de véhicules hybrides rechargeables aux véhicules électriques, nous approchons de cette multiplication par dix évoquée par la ministre. Mais ce n’est pas seulement les véhicules électriques comme l’affirme la ministre.

Les propos d’Agnès Pannier-Runacher sont donc faux.

Pour écouter le podcast et lire l’article du « Vrai du faux » de France Info dans son intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest