FRANÇOIS ASSELINEAU

« Depuis septembre 2020, la Cnil a demandé quatre fois au gouvernement de fournir des preuves concrètes de l’efficacité du pass sanitaire »

Le 30 novembre 2021, sur Twitter, François Asselineau, à la tête du parti Union Populaire Républicaine (UPR) et candidat à la présidentielle, a affirmé que « depuis septembre 2020, la Cnil a demandé quatre fois au gouvernement de fournir des preuves concrètes de l’efficacité du pass sanitaire. Ces quatre demandes sont restées sans réponse ! » Florian Philippot, chef du parti Les Patriotes et Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise ont également relayé cette affirmation. L’équipe de « Fake Off » de 20 minutes a vérifié cette information dans le « quatrième avis adressé au Parlement sur les conditions de mise en œuvre des dispositifs contre [le] Covid-19 » publié le 30 novembre par la Cnil. Il explique les potentiels manquements des différents outils déployés dont le pass sanitaire. Le rapport ajoute : « En effet, malgré plusieurs demandes, une telle évaluation n’a, à ce jour, pas été transmise à la Cnil. À cet égard, elle tient à souligner que l’utilisation des dispositifs précités reste conditionnée à des garanties relatives à leur efficacité. » Contactée par 20 minutes, la Cnil a confirmé que cette phrase « ne fait pas uniquement référence au pass sanitaire mais à l’intégralité des dispositifs mis en œuvre dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire ». Le premier avis sur le pass sanitaire ne remonte pas à septembre 2020 mais à mai 2021. Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a estimé à l’issu du Conseil des ministres du 1er décembre 2021 que le gouvernement possédait des « preuves concrètes » de l’efficacité du pass et que « s’il faut que tout cela soit formalisé dans un document transmis à la Cnil, je n’ai aucun doute que mes collègues concernés du gouvernement le feront ».

Les propos de François Asselineau sont donc imprécis.

Pour lire l’article de « Fake Off » de 20 minutes en intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest