JEAN-LUC MELENCHON

« Doctolib […] pourra donc ficher toute personne passée par ses mains »

Jean-Luc Mélenchon, député et président du groupe LFI à l’Assemblée nationale, a réagi le 12 janvier 2021 à un tweet de Doctolib expliquant que l’entreprise avait été « sélectionnée comme partenaire officiel de l’État pour permettre aux Français de prendre rendez-vous en ligne pour se faire vacciner contre la Covid-19. » Le député affirme qu’une « entreprise privée pourra donc ficher toute personne passée par ses mains. »

L’entreprise a immédiatement répondu : « Les données de nos utilisateurs sont sécurisées, utilisées exclusivement pour la prise de rendez-vous et sont la propriété des patients », tout en rappelant qu’elle était une entreprise française employant 1 600 personnes.

Selon les Vérificateurs de LCI, Doctolib, comme les deux autres plateformes partenaires (Maiia et Keldoc) n’ont pas pour mission de « gérer » les centres de vaccination, mais d’offrir aux patients un outil sur lequel fixer l’horaire et le lieu où aura lieu la vaccination. Les plateformes auront également accès à l’âge de la personne.

Sur son site, Doctolib veut se montrer transparent : « Nous respectons la réglementation française et européenne sur la protection des données personnelles de santé, en particulier le Règlement général sur la protection des données personnelles (RGPD) et la Loi Informatique et Libertés (LIL). » L’entreprise écrit également que « les patients ont le contrôle de leurs données de santé », qui sont « confidentielles ». En outre, ces données ne peuvent pas être réutilisées « pour faire de la publicité ou vendre des services […], c’est interdit par la loi sous peine de 5 ans d’emprisonnement et de 300 000 euros d’amende (article L1111-8 du Code de la santé publique) ».

Les propos de Jean-Luc Mélenchon sont donc faux.

Pour lire l’article des Vérificateurs de LCI dans son intégralité, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest