AGNÈS PANNIER-RUNACHER

« La France, c’est 15 % des volumes [des vaccins commandés par la Commission européenne] »

Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, a évoqué, dimanche 22 novembre 2020, la signature des contrats de commandes de vaccins contre la Covid-19 mise en place à l’échelle européenne. Elle a affirmé que la France obtiendrait 15 % des vaccins achetés, un chiffre qui s’avère exact conformément à la répartition de la population européenne.

LE CONTEXTE

Le 22 novembre 2020, Agnès Pannier-Runacher, ministre déléguée chargée de l’Industrie, était au micro du journaliste Frédéric Haziza sur Radio J, dans l’émission « Forum » qui accueille chaque dimanche des personnalités politiques. L’entretien a permis d’aborder les actualités autour des vaccins contre le Covid-19 et des accords européens conclus avec les laboratoires pharmaceutiques. À la question « combien la France obtiendra-t-elle de doses ? », la ministre a répondu : « Nous, c’est 15 % des volumes. » Un pourcentage qu’elle a rappelé dans un entretien publié, également le 22 novembre 2020, dans le quotidien Les Échos et dans un tweet datant du 23 novembre 2020.

L’EXPLICATION

La ministre a représenté avec Olivier Véran, ministre des Solidarités et de la Santé, la France dans l’Alliance inclusive pour le vaccin. Ce regroupement de quatre pays (Allemagne, France, Italie, Pays-Bas) a été chargé des négociations avec les laboratoires pour commander des vaccins à l’échelle européenne. Agnès Pannier-Runacher a souligné lors de son interview à Radio J, l’importance de cette coalition associée à la Commission européenne : « Nous sommes sortis du piège où vingt-sept pays seraient allés négocier séparément avec les laboratoires pharmaceutiques avec le risque d’avoir une espèce de course à l’échalotte entre pays.»

Six contrats ont été signés ou pré-signés au cours du mois de novembre. La ministre rappelle toutefois que les vaccins n’en sont qu’à la phase des tests scientifiques : « Trois vaccins : AstraZenaca, Moderna, BioNTech, ont déposé leurs dossiers à l’Agence européenne du médicament. ». Même si elle a annoncé le 27 novembre 2020, dans l’émission « Bourdin Matin » sur BFM TV, que la France sera « prête fin décembre – début janvier », aucune date n’est définie pour la réception de vaccins. Les essais cliniques doivent en premier lieu être validés avant que la production des doses ne débute. Contacté par mail, le cabinet de la ministre précise que « l’autorisation de mise sur le marché européen sera délivrée par l’Agence européenne du médicament ».

Concernant la distribution des doses de vaccins, le protocole a été préalablement édicté. Dans un communiqué interne entre la Commission européenne et les autres instances, datant du 17 juin 2020, sur la stratégie à mener pour acquérir des vaccins contre la Covid-19, il est mentionné : « La répartition entre les États membres de l’accès aux doses de vaccins se ferait en fonction d’une clé de distribution fondée sur la population ». L’Union européenne a choisi de répartir les doses de vaccins au pro-rata de la population de chaque pays.

Le cabinet d’Agnès Pannier-Runacher a confirmé ce mode de calcul comme étant à l’origine du pourcentage donné par la ministre : « Le chiffre de 15 % correspond à la part de la population française parmi celles des vingt-sept membres de l’Union européenne. » Selon Eurostat, la base des données statistiques de l’Union européenne, au 1er janvier 2020, l’Union européenne comptabilise un total de 447 706 209 habitants. À la même date, la France dénombre 67 098 824 habitants, ce qui équivaut à 14,99 % de la population européenne. La France est le  deuxième pays le plus peuplé de l’Union européenne, derrière l’Allemagne.


A l’heure actuelle, il est impossible de donner le nombre précis de doses que percevra l’Hexagone. Mais pour chaque commande de vaccins effectuée par la Commission européenne, 15 % des doses produites seront destinées à la France. Les propos d’Agnès Pannier-Runacher sont donc vrais.

Lucie Diat

Les sources à consulter

  • ec.europa.eu/eurostat : « Solde démographique et taux bruts au niveau national »
  • eur-lex.europa.eu : « Stratégie de l’Union concernant les vaccins contre la Covid-19 », communication de la Commission au Parlement européen, au Conseil européen, au Conseil et à la Banque européenne d’investissement, 17 juin 2020
  • economie.gouv.fr« Lancement de l’Alliance européenne pour le vaccin », Ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance, 5 juin 2020

Pin It on Pinterest