EMMANUEL MACRON

« La pauvreté n’a pas augmenté »

Lors de son allocution du 9 novembre 2021, le président de la République Emmanuel Macron a rassuré sur la situation économique de la France malgré l’épidémie de Covid-19. Le président de la République a dressé un premier bilan positif de la reprise. Il a notamment affirmé que « la pauvreté n’a pas augmenté ».

Pour vérifier ces propos, l’équipe des « Décodeurs » du Monde, s’est appuyée sur les statistiques de l’Insee. Le taux de pauvreté (14,6 % de la population française) est resté stable en 2020. Toutefois, les journalistes nuancent. Cette stabilité étonnante s’explique en partie par un biais méthodologique : l’Insee concentre en effet son enquête sur les ménages dits « ordinaires », dont sont notamment exclues toutes les personnes qui vivent en collectivité ou communauté. C’est notamment le cas des étudiants en résidence. Or, il s’agit d’une des catégories de la population qui a été le plus affectée par la crise. Les « Décodeurs » ont mis en avant une enquête de l’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire qui indique que près de la moitié des 18-24 ans en emploi ont déclaré avoir été totalement ou en partie en chômage partiel à cette période.

Par ailleurs, la situation des personnes déjà en situation de pauvreté s’est, elle, aggravée. La direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) et l’Insee estiment que les associations de distribution d’aide alimentaire ont enregistré une hausse de 7,3 % des inscriptions de 2019 à 2020 et de 10,6 % des volumes de denrées distribuées. Un indicateur mis en place pour la première fois, justement pour refléter l’ampleur de cette nouvelle pauvreté. Il faudra attendre les chiffres de 2021 pour savoir dans quelle mesure cette aggravation a été temporaire ou non.

Les propos d’Emmanuel Macron sont donc faux.

Pour lire en entier l’article des « Décodeurs », c’est ici :

 

Pin It on Pinterest