VALÉRIE PÉCRESSE

« Cela fait des mois que je demande au président de la République de respecter son engagement […] de donner à chaque maire la liste des personnes radicalisées »

Interrogée par CNews et Europe 1 le dimanche 18 octobre 2020 après l’attentat contre Samuel Paty, Valérie Pécresse, la présidente du conseil régional d’Ile-de-France, a déclaré : « Cela fait des mois que je demande au président de la République de respecter son engagement, l’engagement qu’il avait pris vis-à-vis des maires, de donner à chaque maire la liste des personnes radicalisées, fichées par l’antiterrorisme, qui sont sur une commune. Ces listes, nous n’en avons pas connaissance. » L’équipe du Vrai du faux de franceinfo explique que ce n’est pas vraiment la promesse faite par Emmanuel Macron.

En novembre 2018, le ministère de l’Intérieur avait bien publié une circulaire sur le fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste. Selon cette circulaire, les maires ont le droit de demander un point sur l’état de la menace terroriste dans leur ville deux fois par an. Cependant, elle stipule que les maires ne peuvent avoir accès aux noms des personnes fichées, sauf exception. Le préfet peut par exemple décider de donner un nom à un maire si la personne concernée travaille pour la mairie.

La circulaire de 2018 prévoit en effet de renforcer l’implication et la mobilisation des communes. En revanche, elle stipule : « Le renforcement de ces échanges ne doit cependant pas conduire à systématiser la transmission d’informations nominatives confidentielles […] afin de ne pas perturber les enquêtes judiciaires en cours, de ne pas nuire à la confidentialité des actions de renseignements, ou de ne pas stigmatiser les individus signalés. »

Les propos de Valérie Pécresse sont donc imprécis.

Pour lire l’article du Vrai du faux de franceinfo, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest