BRUNO RETAILLEAU

« Le tiers des mineurs qui ont un contact avec la justice vont récidiver »

Jeudi 11 mars 2021, Bruno Retailleau, sénateur et président du groupe Les Républicains au Sénat, a défendu les courtes peines de détention pour les délinquants mineurs. Il a affirmé que « le tiers des mineurs qui ont un contact avec la justice vont récidiver ». Des propos corroborés par les chiffres disponibles.

LE CONTEXTE

Face à Caroline Roux le jeudi 11 mars 2021, dans l’émission « Les 4 vérités de France 2 », le sénateur et président du groupe Les Républicains au Sénat Bruno Retailleau s’est exprimé sur la délinquance juvénile. Il a notamment défendu les courtes peines de prison dans des établissements adaptés pour éduquer et prévenir la récidive des mineurs. Afin de confirmer ses propos, il avance que « le tiers des mineurs qui ont un contact avec la justice, malheureusement, vont récidiver. Donc il faut des courtes peines, dans des prisons adaptées. »

L’EXPLICATION

Les derniers chiffres disponibles sur cette question datent de novembre 2012, dans un rapport du ministère de la Justice appelé « Trajectoires judiciaires des mineurs et désistance ». Ainsi, 35 % des mineurs qui ont un premier contact avec la justice récidivent avant leur majorité.

Cependant, selon un autre rapport de mai 2011 publié aussi par le ministère de la Justice, 66 % des mineurs condamnés à de la prison ferme récidivent 5 ans après leur condamnation.

Les propos de Bruno Retailleau, qui n’a pas répondu à nos sollicitations, sont donc vrais.

Victor Dubois-Carriat

Les sources à consulter

  • Justice.gouv.fr : « Justice des enfants et des adolescents, quel projet pour notre société ? »

Pin It on Pinterest