JULIEN DENORMANDIE

« [Les menus sans viande], d’un point de vue nutritionnel, c’est aberrant, d’un point de vue social, c’est une honte »

Invité de RTL le 23 février 2021, le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie a pris la parole au sujet de la récente mise en place d’un menu unique sans viande dans les écoles lyonnaises. Une décision pointée du doigt par le ministre, qui estime que ce menu est « aberrant du point de vue nutritionnel ». Il a également évoqué le fait que « d’un point de vue social, c’est une honte, parce que c’est toujours une écologie de l’entre-soi, où à chaque fois, ce sont les plus fragiles qui n’ont pas forcément accès à des repas équilibrés qui sont pénalisés par de telles décisions ».

Si la décision de la mairie de Lyon a enflammé le débat sur les régimes alimentaires, celui-ci n’a rien de nouveau.

En 2017, comme le rappelle la rubrique « Fake Off » de 20 minutes, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) avait réalisé une large étude sur les habitudes alimentaires des Français.Dans cette étude, on apprend notamment que les enfants les plus nombreux à manger de la viande sont ceux dont les parents ont quitté le système scolaire entre le lycée et le bac +3. Ceux qui en consomment le moins ont des parents avec un niveau bac +4 ou supérieur.

Outre cet aspect social régulièrement invoqué, l’équipe des « Décodeurs » du Monde s’est penchée sur l’aspect scientifique et purement nutritionnel de la décision. Ils précisent notamment que le régime proposé dans les cantines lyonnaises ne présente guère de risques, puisque les nutriments apportés par la viande peuvent se retrouver dans la plupart des autres aliments (comme les poissons, produits laitiers, légumes, céréales, etc).

Enfin, l’Anses a également été sollicitée pour une étude sur l’introduction d’un menu végétarien par semaine dans les cantines. Elle a alors indiqué que ce régime alimentaire « peut contribuer à la couverture des besoins nutritionnels des enfants, dès lors qu’il est équilibré ».

Les propos de Julien Denormandie sont donc faux.

Pour lire l’article complet de « Fake Off » de 20 minutes, c’est ici :

Ce sujet a aussi été traité par « Les décodeurs » du Monde. Pour le lire, c’est ici :