JEAN CASTEX

« [Les variants sud-africain et brésilien auraient] tendance à régresser »

Lors d’une conférence de presse à l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle, le 25 avril 2021, le Premier ministre, Jean Castex, s’est exprimé au sujet des mesures prises contre les différents variants de la Covid-19. Il a notamment indiqué que toutes « toutes les précautions » étaient prises et que les variants sud-africain et brésilien avaient « tendance à régresser ces dernières semaines ».

En s’intéressant aux données publiées par Santé publique France, « Les Vérificateurs » de LCI ont remarqué que la présence des variants sud-africain et brésilien est restée stable au cours des mois de mars et avril 2021. Les deux souches ont atteint un pic de contamination le 1er mars, avec 5,5 % des détections. Depuis et jusqu’au 12 avril, cette présence a diminué jusqu’à atteindre 3,8 % des contaminations. Cependant, passée cette date, la contamination par ces deux variants a accéléré, atteignant, le 21 avril, 4,7 % des contaminations. De plus, la part de contaminations de ces variants a doublé dans certains départements, comme l’Île-de-France.

Les propos de Jean Castex sont donc faux.


Pour lire l’article des « Vérificateurs » de LCI en intégralité, c’est ici :

Ce sujet a également été traité par « Fact-checking » de RTL. Pour le lire, c’est ici :

Pin It on Pinterest