YANNICK JADOT

« On a beaucoup investi sur AstraZeneca, 350 millions d’euros »
L’eurodéputé Europe écologie-Les Verts Yannick Jadot s’est exprimé au sujet des commandes de vaccins de l’Union européenne, dont la facture s’élèverait à 350 millions d’euros pour le seul AstraZeneca. Même si le montant exact reste secret, il est dans tous les cas supérieur à ce chiffre.

LE CONTEXTE

Yannick Jadot, député européen écologiste, était l’invité de l’émission « Ici l’Europe », sur France24 et sur RFI, le 6 mars 2021. Il était interrogé sur la transparence des contrats passés entre l’Union européenne et les laboratoires pharmaceutiques, pour la fourniture de vaccins dans les États membres. À propos du rapport de force entre les deux entités, il a déclaré : « On se fait ballotter, manipuler par les laboratoires. Notamment AstraZeneca, qui nous avait promis beaucoup de doses On a beaucoup investi sur AstraZeneca, 350 millions d’euros. »

L’EXPLICATION

L’Union européenne a effectivement passé des commandes massives de vaccins. Elle annonçait déjà, dès le 17 juin 2020, que la majorité des 2,7 milliards d’euros de l’instrument d’aide d’urgence servirait à l’achat de vaccins. Ainsi, ce sont jusqu’à 600 millions de doses du vaccin BioNTech-Pfizer qui ont été commandées, ainsi que jusqu’à 700 millions de doses du vaccin Moderna qui ont été prévus par l’Union européenne.

Un contrat a aussi été signé pour l’acquisition du vaccin mis au point par l’université d’Oxford et par le laboratoire AstraZeneca. L’Union européenne a prévu l’achat de 300 millions de doses, avec une option d’achat pour 100 millions de doses supplémentaires, soit un maximum de 400 millions de doses. Le contrat a été mis en ligne sur le site de la Commission européenne, même s’il a été caviardé, c’est-à-dire que les parties sensibles ont été masquées, pour ne pas révéler le montant du contrat.

Or, certains éléments du contrat ont malgré tout fuité, révélant des informations sur le montant de la commande de l’Union européenne. Le document original, en PDF, ayant été mal caviardé, il pouvait être lu grâce à une application de lecteur de PDF. Ainsi, des internautes ont pu avoir accès au coût total estimé dans le contrat, qui se chiffre à 870 millions d’euros (section 7.4 (b)).

Néanmoins, il s’agit là d’un coût estimé. Un autre calcul peut être fait, en s’appuyant sur le coût à l’unité d’une dose. Ainsi, la secrétaire d’État au Budget belge, Eva De Bleeker, a publié sur Twitter, le 18 décembre 2020, un tableau des prix des différents vaccins commandés par la Belgique. On remarque ainsi que le vaccin AstraZeneca (AZ) est chiffré à 1,78 euros par dose, ce qui en fait le vaccin le moins cher des 6 déjà commandéspar l’Union européenne.

Traduction : « Dans les faits : 33,65 millions de vaccins seront achetés cette année, pour 279 millions d’euros prévus dans le plan Corona 2020. Pour le plan Corona 2021, 500 millions d’euros seront encore dépensés pour les vaccins, entre autres. »

Si la secrétaire d’État a voulu faire preuve de transparence, son initiative a déplu aux responsables européens et aux laboratoires pharmaceutiques, et le tweet a été rapidement supprimé. Des internautes ont cependant eu le temps de prendre des captures d’écran. Si l’on s’appuie sur la base d’1,78 euro par dose commandée, on peut calculer ce que le vaccin AstraZeneca peut coûter à l’Union européenne. Pour 300 millions de doses, le coût serait de 534 millions d’euros, et si l’UE décide d’acheter les 100 millions de doses supplémentaires, le coût s’établit à 712 millions d’euros.

Il faut cependant nuancer ces chiffres, puisqu’il n’est indiqué nulle part s’ils incluent toute la chaîne jusqu’à l’administration de la dose. Ainsi, il est impossible de savoir si le coût de 1,78 euro par dose inclut le stockage, la logistique, ou encore le transport du vaccin jusqu’aux médecins ou aux pharmaciens. La fourchette de coût des doses de vaccins de l’Union européenne varierait donc entre environ 534 millions d’euros (pour 300 millions de doses) et 870 millions d’euros (pour 400 millions de doses).

Dans tous les cas, ces chiffres sont supérieurs à ceux annoncés par l’eurodéputé écologiste, qui n’a pas répondu à nos sollicitations. Les propos de Yannick Jadot sont donc faux.

Bastien David

Les sources à consulter