JEAN-MICHEL BLANQUER

«  On a fait une étude scientifique sur ces purificateurs [d’air] et ce n’est absolument pas probant […]. Au contraire, il semble même que parfois ça renvoie le virus »

Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, était interrogé sur France Inter le 2 novembre 2020 sur une installation éventuelle de purificateurs d’air dans les salles de classe. Il a déclaré que cette option n’était pas envisagée : « On a fait une étude scientifique sur ces purificateurs et ça n’est absolument pas probant, d’après tout ce que nous avons vu. Au contraire, il semble même que parfois ça renvoie le virus. » Le ministre recommande plutôt d’aérer au maximum les salles de classe.

Les journalistes de la rubrique Désintox, d’Arte, ont consulté l’étude sur laquelle s’appuie le ministre : un rapport de 2017 l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses). L’absence d’efficacité de certains purificateurs d’air y est constatée, comme les purificateurs d’air à catalyse, photocatalyse, plasma, ozonation ou ionisation. Cependant, les dispositifs plus performants, comme ceux dotés de filtres à haute efficacité (HEPA), ont été jugés efficaces contre le SARS-cov 2. Certaines écoles allemandes en ont installé dans leurs classes, en plus de consignes d’aération. Certains appareils n’offrent donc aucune garantie d’efficacité, mais d’autres, oui.

La déclaration de Jean-Michel Blanquer est donc imprécise.

Pour regarder la vidéo « Désintox » diffusée dans l’émission « 28 Minutes » d’Arte, c’est ici :

 

Pin It on Pinterest