ARNAUD MONTEBOURG

 « Quand on restitue un chèque de 100 € à 38 millions de Français un mois avant l’élection, c’est de la corruption électorale »

Dans l’émission « Les Grandes Gueules », le 3 novembre 2021, le candidat à la présidentielle et ancien ministre  de l’Économie, Arnaud Montebourg a déclaré : « Quand on restitue un chèque de 100€ à 38 millions de Français un mois avant l’élection, c’est de la corruption électorale. » 

« Les Surligneurs » relève la pertinence de la remarque d’Arnaud Montebourg quant à la vigilance portée aux mesures financières prises, dans un contexte de campagne présidentielle. Mais le candidat est allé plus loin en dénonçant l’illégalité d’une telle annonce. Il existe pourtant bien une différence entre l’opportunisme politique et la mise en place d’une mesure consistant à remédier à la perte de pouvoir d’achat des Français. La corruption électorale est en effet définie par le Code électoral, qui interdit par exemple, l’achat de voix à la veille d’une élection. Un délit puni « de deux ans d’emprisonnement et d’une amende de 15 000 euros ». En revanche, l’indemnité inflation de 100 euros dont l’ensemble des électeurs peuvent bénéficier, en fonction de leurs revenus, est une mesure sociale qui, certes, tombe à pic, mais qui ne peut être définie comme un « don » ou une « libéralité » au sens du Code électoral.

Les propos d’Arnaud Montebourg  sont donc faux.

Pour lire l’article paru sur le site « Les Surligneurs », dans son intégralité, c’est ici :

Pin It on Pinterest